Règles et Stratégies

Technique Hi-Low, la méthode la plus simple pour compter les cartes au blackjack

Hi low blackjack

Le blackjack, star des jeux de table des casinos, est un jeu de hasard. Cependant, comme vous le savez sans doute, déjà, il existe de nombreuses astuces à mettre en place afin de multiplier vos chances de battre le croupier. Au fil des années, des mathématiciens et statisticiens ont commencé à développer de nombreuses techniques de comptage de cartes pour permettre aux joueurs de réduire, le plus possible, l’avantage de la maison. Ces techniques sont nombreuses : la méthode KO, le système Omega II, le Wong Halves et le Hi-Low, pour n’en citer que quelques-unes. Nous avons choisi de vous présenter, plus en détail, cette dernière méthode, puisqu’il s’agit de la plus simple à prendre en main.

Description de la technique

La méthode Hi-Low consiste à compter mentalement les cartes tirées par le croupier afin de déterminer la valeur des cartes restantes dans le sabot. Ainsi, le joueur pourra déterminer à quel moment de la partie, il sera le plus judicieux de miser. Pour ce faire, il s’agit d’attribuer à chaque carte, un nombre de points :

  • Les cartes 2, 3, 4, 5, 6 valent + 1 point.
  • Les cartes 7, 8, 9 valent 0 point.
  • Les cartes 10, J, Q, K et As valent – 1 point.

En partant d’un décompte de 0, le joueur devra additionner ou soustraite les cartes distribuées tout au long de la partie. Si le total est élevé, cela signifie que les cartes restantes dans le sabot sont de grosses cartes, et c’est donc à ce moment-là, qu’il vous faudra miser de plus grosses sommes. Si le total tourne autour de 0, cela signifie que le sabot est « neutre », et que ni le joueur, ni le croupier n’ont un avantage sur la partie. Si, le total est faible, alors le joueur a tout intérêt à miser de faibles sommes, ou à quitter la table de jeu.

Comment l’utiliser ?

Pour utiliser la méthode Hi-Low, le joueur doit apprendre par cœur, les nouvelles valeurs des cartes afin d’avoir en tête, à tout moment, le total des cartes jouées. Pour les anglophones, ce total porte le nom de running count. De plus, pour maîtriser complètement cette technique, le joueur doit s’entraîner à compter les cartes mentalement, sans rien laisser transparaître sur son visage. En effet, bien que le comptage de cartes soit totalement légal, cette pratique n’est pas très appréciée par les casinos et vous ne serez pas à l’abri d’être mis à la porte d’un établissement terrestre, si vous êtes surpris à utiliser cette méthode. Vous devrez donc, vous entraîner longuement à compter mentalement les cartes, avant de mettre en pratique cette technique à une table de blackjack. De plus, vous serez, sans doute, amenés à échanger quelques mots avec vos voisins de table ou avec le croupier, il faut donc que vous soyez entraînés à compter les cartes et à tenir une conversation en même temps.

Le vrai compte

Comme vous le savez sans doute déjà, la plupart des casinos terrestres ne permettent plus de jouer au blackjack avec un seul jeu de 52 cartes. Il faut donc adapter la méthode Hi-Low à cette règle, afin de pouvoir calculer des probabilités exactes. Pour connaître le vrai compte (true count pour les anglophones), le joueur doit diviser le running count par le nombre de jeux de cartes restant dans le sabot. Par exemple si votre running count est de + 3 et qu’il reste 3 jeux de cartes à jouer, votre true count sera de + 1.

Pour tenter de déterminer le nombre de jeux de cartes restant dans le sabot, vous pouvez : soit vous baser sur le nombre de tours joués, en comptant les cartes déjà distribuées par le croupier, ou alors essayer de le deviner en analysant l’épaisseur des jeux de cartes restants dans le sabot.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !
Plus...Moins

Ce n’est pas fini

Vous avez encore des ressources à consulter avant de vous lancer dans la partie :