Histoire des casinos en ligne

Histoire des casinos en ligne

L’origine des casinos en ligne peut être retracée par l’intermédiaire de trois processus. Le premier est l’apogée des logiciels de jeu. Dès le milieu des années 70, les logiciels de jeu commencèrent à se faire connaître des casinos terrestres. C’est seulement à ce moment là que les logiciels remplacèrent les mécanismes traditionnels des machines à sous, qui, par ailleurs étaient capables d’afficher les graphismes et fonctionnalités comme sur un ordinateur. Les premiers logiciels pour le blackjack furent développés par des professionnels des jeux de carte dans les années 70. Les logiciels destinés aux jeux de hasard étaient la première pièce d’un puzzle qui demandait encore, à l’époque, qu’on les perfectionne davantage.

Internet comme principal facteur de développement

La seule chose qu’il manquait était un mécanisme permettant à différents ordinateurs d’être reliés l’un à l’autre à l’aide d’un serveur : l’utilisation des applications de jeu aurait pu se faire par l’intermédiaire de ce serveur. L’apparition d’internet résolut ce problème, surtout quand celui-ci devint complètement accessible au début des années 90. Internet était auparavant utilisé comme un simple moyen de communication. Les utilisateurs se contentaient de se connecter à une plateforme internet à partir de leur poste de travail et envoyer des messages à ceux qui étaient connectés au même moment. Mais il fallut peu de temps avant qu’on ne se rende compte qu’internet pouvait apporter beaucoup plus en termes de technologie.

Les premières lois autour des jeux d’argent en ligne

Le troisième facteur qui joua un rôle important dans l’évolution des casinos en ligne fut un mécanisme légal et reconnu par les autorités. Cela vint en 1994. Le petit état d’Antigua et Barbuda signa un premier accord, le Free Trade and Processing Zone Act qui lui permit de délivrer des licences officielles. C’est de cette manière que la première juridiction de jeu en ligne fut née. C’est sous ce même acte que la Direction générale des jeux fut fondée. Cet organisme faisait réception des demandes d’application, les consultait minutieusement et distribuait éventuellement des licences aux casinos terrestres qui respectaient les normes légales. Les territoires d’Antigua et Barbuda sont toujours aujourd’hui des juridictions populaires et respectées. Cette loi est un petit peu l’élément fondateur des casinos en ligne que nous connaissons de nos jours.

Les fournisseurs pionniers voient enfin le jour

Maintenant que les trois processus étaient mis en place, il ne restait plus qu’à les associer. Microgaming fut l’un des pionniers de ce point de vue. Microgaming est un fournisseur logiciel dont l’établissement est basé sur l’île de Man et qui fut fondé en 1994. Il est le premier à avoir développé des logiciels en ligne. Bien que les jeux en ligne faisaient déjà succès, il manquait un élément dont l’importance reste vitale : la sécurité. Cryptologic est le nom de l’entreprise qui initia la conception d’un système permettant la vérification d’opérations financières sur internet. Cryptologic fut fondée en Irlande en 1995 et fut la première société à développer une application pour les transactions virtuelles. Cryptologic put ainsi fonder le tout premier casino en ligne que le monde ait connu en associant les pièces l’une à l’autre : ce fut la naissance d’Intercasino en 1996.

Depuis ce jour, l’industrie des jeux en ligne n’a cessé de progresser. Le nombre estimé de casinos en ligne est de 2300 et comprend aussi les salles de poker virtuelles et les sites de paris sportifs. Les recettes totales de l’ensemble des casinos mondiaux sont fixées à 15 milliards de dollars annuels.