Menu Principal

Les machines à sous

Parmi les dix grandes familles de jeux de casino proposées par les opérateurs, les machines à sous sont certainement ceux qui en le plus d’adeptes dans le monde. Dans les établissements de jeux terrestres, les bandits manchots endossent à eux seuls près de 70% du chiffre d’affaires des opérateurs. Aussi, on peut se demander quelles sont les origines de ces drôles de jeux composés de rouleaux et de lignes rotatives protégés par un écran. Par ailleurs, si elles ont au fil des âges traversé les ères mécaniques et électroniques, les machines à sous d’aujourd’hui sont bel et bien numériques : munies de graphismes en trois dimensions et proposées sur internet, les nouvelles machines à sous représentent des produits dématérialisés qui ont conquis le cœur de millions d’utilisateurs partout à travers le monde. Elles représentent une véritable révolution, si bien que les opérateurs en sont dépendants d’un point de vue financier. En effet, sans elles, la majorité des casinos en ligne ne pourrait probablement pas s’auto-suffire.

Les machines à sous

Dès le 19ème siècle, un individu du nom de Charles August Fey inventa et fabriqua une machine à sous intitulée « Liberty Bell ». A l’époque, Fey était un simple mécanicien passionné par des objets métalliques de toute sorte. Alors qu’il s’était récemment installé en Californie, l’inventeur de génie mit au jour la toute première machine à sous de l’histoire, bien avant que d’autres précurseurs n’aient le temps de mettre en place les règles des machines à sous que nous connaissons de nos jours.

Les débuts de la commercialisation

Les stratégies aux machines à sous ne furent conçues elles aussi que bien plus tard. Fey, propriétaire d’une petite société de construction d’appareils téléphoniques, s’attela à la fabrication des fameux rouleaux de sa « Liberty Bell ». Des instruments électriques et plusieurs pièces détachées permirent à la toute première machine à sous de trouver son ossature. Malheureusement, un rival de Charles August Fey, Gustav Shultze, découvrit l’appareil avant que son créateur original ne puisse déposer un brevet. En possession des schémas de fabrication, Shultze commercialisa quelques jours plus tard la « Liberty Bell », qu’il n’eut aucun remord à s’approprier.

Du métallique à l’électromécanique

Shultze et les hommes qui le précédèrent – Mills et Watling, eurent tout le loisir de changer, modifier et transformer la « Liberty Bell ». Bientôt plus fin et recouvert de métal, le nouveau prototype possédait même des symboles colorés sur ses rouleaux défilants : cloche de la liberté, as de pique, cœur, carreau et fer à cheval, telles étaient les images qui étaient suggérées via les multiples combinaisons déjà offertes par la deuxième machine à sous mécanique. Bien après, la complexité des symboles et du fonctionnement des rouleaux permit de mettre en place les systèmes de jackpot progressif comme ils existent dans les casinos terrestres et virtuels d’aujourd’hui. En 1960, toutefois, Bally fonde le premier modèle de machine à sous électromécanique. C’est déjà la fin du modèle métallique.

Les premiers enjeux

Déjà mal perçues, les premières machines à sous durent subir une autre transformation majeure de la part de Mills. Ce dernier leur attribua un distributeur de bonbons et remplaça les symboles initiaux par des fruits tels que l’orange et le citron. Cette transformation anodine permit aux machines à sous de ne pas être interdites dans les établissements publics. De même, ces changements eurent comme conséquence la définition d’un véritable fonctionnement pour les machines à sous : les joueurs pouvaient miser de l’argent en espérant que les combinaisons seraient suffisamment efficaces pour leur faire gagner un bonbon. Plus tard, les bonbons furent échangeables contre de l’argent ou de l’alcool.

Les machines à sous d’aujourd’hui

De nos jours, les machines à sous sont exposées dans les vitrines des casinos terrestres et autres cercles de jeux. La majorité des pays ont opté pour une législation qui autorise les machines à sous en dur. Dorénavant également transposées au sein des casinos en ligne, les machines à sous sont accompagnées d’avantages promotionnels. Les bonus offerts par les machines à sous sont en effet nombreux et permettent à bon nombre de joueurs de remporter des gains faramineux. Un grand merci à Charles August Fey !