Règles et Stratégies

La méthode Fibonacci

La méthode Fibonacci

Parmi les nombreuses techniques qui existent pour augmenter vos chances de gains à la roulette, on retrouve la méthode Fibonacci. Il s’agit de l’un des systèmes de mise parmi les plus connus et les plus appréciés des joueurs. Dans cet article, nous avons choisi de nous pencher plus en détails sur cette méthode, présentée comme prodigieuse, afin de vous en révéler ses multiples secrets. Ainsi, profitez de cet article sans modération pour en découvrir plus sur la méthode Fibonacci et l’utiliser sans plus attendre aux tables de jeu.

Caractéristiques de la méthode Fibonacci

Commençons cet article par une petite leçon d’histoire. La méthode Fibonacci nous vient tout droit d’Italie. En effet, nous devons sa découverte à Leonardo Pisano, plus connu sous le nom Fibonacci, né à Pise en 1770. Ce jeune italien se découvre très tôt une passion pour les mathématiques et découvre une séquence que l’on appelle aujourd’hui la suite de Fibonacci. Cette dernière est très connue à travers le monde et pas seulement par les passionnés de chiffres. Par exemple, vous avez pu en entendre parler dans le best-seller de Dan Brown : Da Vinci Code.

La suite de Fibonacci se présente de cette façon : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610, 987,… Vous n’avez pas compris son principe ? C’est pourtant très simple ! En effet, chaque chiffre de la séquence est la somme des deux chiffres qui le précède. Par exemple, le troisième chiffre de cette suite, le 2, est la somme des deux chiffres précédant, c’est-à-dire 1 et 1, et ainsi de suite.

Vous me direz tout cela est bien beau, mais comment utiliser cette méthode aux tables de roulette ? Eh bien, c’est assez simple, lorsque l’on retranscrit cette suite sur une table de roulette, on obtient une méthode de mise. Cette dernière ressemble à la méthode Labouchère, à l’inverse que le joueur doit ici commencer par une ligne vide. Par exemple, notre protagoniste décide de miser 1€ sur le rouge. Deux solutions se présentent à lui : sa mise est gagnante et la suite se termine ainsi ou sa mise se révèle perdante et le joueur devra miser le chiffre suivant de la suite de Fibonacci. Ainsi, ce dernier devra miser encore 1€ au tour supplémentaire, puis 2€ s’il perd de nouveau. En revanche, s’il gagne, il devra barrer les deux chiffres précédents de la suite et miser le montant correspondant. Une fois que tous les numéros auront été barrés, la partie s’arrêtera.

Pour vous aider à mieux visualiser le principe de cette méthode, nous avons mis à votre disposition ce tableau récapitulatif :

Numéro de tourMontant miséPerdu/ GagnéSéquenceCumulé
11 jetonPerdu1-1 jeton
21 jetonPerdu1-1- 2 jetons
32 jetonsPerdu1-1-2- 4 jetons
43 jetonsGagné1-x-x-1 jeton
51 jetonPerdu1-1- 2 jetons
62 jetonsPerdu1-1-2- 4 jetons
73 jetonsPerdu1-1-2-3- 7 jetons
85 jetonsGagné1-1-x-x- 2 jetons
92 jetonsPerdu1-1-2- 4 jetons
103 jetonsGagné1-x-x-1 jeton
111 jetonPerdu1-1- 2 jetons
122 jetonsGagnéX-X+0 jeton
131 jetonGagnéFin+1 jeton

Les points forts et les limites de la méthode Fibonacci

Si vous souhaitez utiliser la méthode Fibonacci aux tables de roulette, vous devrez prendre garde à votre bankroll et ne pas perdre le fil de cette technique. En effet, si vous décidez de miser gros dès le départ, vous risquez de ne plus pouvoir suivre la cadence et vous retrouverez avec un capital de 0 en cas de pertes consécutives. Prenez donc garde à miser de faibles sommes d’argent dès vos premières mises pour mettre le maximum de chances de votre côté de remporter des gains, et surtout de limiter vos pertes.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !
Plus...Moins

Vous souhaitez découvrir d’autres méthodes similaires ?

Jetez un œil à l’article ci-dessous pour découvrir le principe de la méthode Labouchère :