Casino News

Les casinos de Macao sont en crise !

Yannick Martial 20 avril 2016 - 14:26:01
Les casinos de Macao sont en crise !

À Macao, rien ne va plus ! L’île chinoise subit de plein fouet le ralentissement de l’économie chinoise et cherche de nouvelles solutions pour attirer les parieurs. Si l’ancienne colonie située à l’Est de la Chine reste la capitale mondiale du jeu avec 28 milliards de dollars de revenu en 2015, les casinotiers ne parviennent pas à enrayer la baisse du nombre de joueurs. Les projets d’investissement pharaoniques se multiplient et promettent des lendemains qui chantent.

Les revenus des casinos sont en chute libre

Pour ceux qui l’ignorent, Macao est de loin la plus grosse ville du jeu. En effet, la ville dépasse largement les revenus générés par Las Vegas ou Atlantic City. En 2015, les casinotiers chinois ont généré un revenu de 28 milliards de dollars quand les opérateurs de Las Vegas dépassaient à peine les 10 milliards de revenu. En 2013, la Mecque asiatique du jeu battait tous les records en générant un revenu de 45 milliards de dollars. Toutefois, Macao connaît une baisse inexorable de ses revenus et du nombre de visiteurs. La cause majeure de cette baisse est bien évidemment le ralentissement de l’économie chinoise, mais d’autres facteurs jouent aussi contre la ville. Les gros parieurs chinois qui dépensent des millions de dollars sur les table high-roller se font de plus en plus rares sur les tables de Macao. Les autorités chinoises mènent une croisade anti-corruption depuis plusieurs années et visent particulièrement le blanchiment d’argent qui gangrène la ville. On estime que 100 milliards de dollars d’argent sale sont joués sur les 15 000 machines à sous et 6 000 tables de jeux des 35 casinos de l’île.

« […] Macao connaît une baisse inexorable de ses revenus et du nombre de visiteurs ».

Les autorités visent également à éradiquer l’influence des "junket operators", ces professionnels du tourisme se sont spécialisés dans le prêt d’argent aux richissimes tourismes de l’île. En contrepartie, les casinos versent des commissions aux opérateurs pour la clientèle qu’ils leur amènent. Ces opérateurs sont soupçonnés d’être liés aux triades, la mafia chinoise, et d’aider à blanchir l’argent de leurs clients. Pour ne rien arranger, plus de 500 employés des casinos de la ville se sont récemment mis en grève pour réclamer des hausses de salaires et des jours de congé supplémentaires. Si le contexte n’est donc pas favorable pour les casinotiers chinois, les investisseurs n’ont pas déserté l’île et promettent des établissements toujours plus nombreux et somptueux.

Toujours plus d’investissements pour attirer les joueurs et touristes

Pour l’heure, Macao compte 35 établissements de jeux, un chiffre stable depuis 2012 qui devrait peu augmenter dans les années à venir. En effet, les opérateurs visent à diversifier leurs activités et à ne pas se concentrer exclusivement sur les jeux de casino. Une stratégie similaire à celle de Las Vegas qui génère plus d’argent avec ses activités hors-jeux d'argent. La société Galaxy Entertainment qui possède plusieurs casinos sur l’île asiatique a ainsi annoncé en début d’année la construction d’un parc à thème. Les opérateurs ont également annoncé la création de 16 hôtels, soit 19 000 chambres, pour attirer les touristes et faire baisser les frais d’hébergement sur l’île. Pour ce qui est des jeux d’argent, Macau a inauguré ces derniers mois un nouveau casino : Studio City. Cet établissement a coûté 3,2 milliards de dollars et se veut un casino d’un nouveau genre. Pour saluer la naissance de ce nouveau temple du jeu, les stars Robert De Niro, Leonardo DiCaprio et Martin Scorsese ont participé aux festivités d’ouverture.

Si Macao reste une destination incontournable pour les gros joueurs de casino, les années à venir semblent déterminantes pour le futur de l’île. Le sauvetage de Macao passera certainement par une diversification de ses activités et une possible fermeture des casinos peu rentables.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !