Casino News

La réputation déjà sérieusement entachée, Betsoft ne fait rien pour regagner la confiance de ses joueurs

Edouard Lopez 16 juillet 2016 - 07:59:50
La réputation déjà sérieusement entachée, Betsoft ne fait rien pour regagner la confiance de ses joueurs

Le développeur suédois faisait déjà la Une de l’actualité iGaming il y a peu pour une affaire de machines à sous truquées. L’enquête suit son cours et en attendant, nous vous recommandons fortement d’éviter de choisir les machines à sous de l’éditeur le temps que la lumière soit faite sur l’affaire et que les responsables répondent de leurs actes. Aujourd’hui, Betsoft aggrave, si c’est encore possible, sa réputation.

Un joueur qui devait décrocher le million sur l’i-Slot Glam Life™ remporte moins de 3 000$

« Le malheureux, qui aurait dû décrocher le jackpot, qui s’affichait alors à plus d’un million de dollars, n’a obtenu que… 2 900 $ ! »

Rappelons les faits. Jasonort, joueur fan de Betsoft, joue régulièrement au bandit-manchot virtuel Glam Life™. Les règles de cette machine au jackpot progressif sont claires. Si 5 yachts sont alignés en misant le maximum, le jackpot est emporté. Le joueur a connu un tel boost d’adrénaline que lorsqu’il est tombé sur les symboles requis, il a fait une capture d’écran de son exploit. Il a eu un réflexe salvateur, même si, on va le voir par la suite, les conséquences n’ont pas été à la hauteur de ses espérances. Le malheureux, qui aurait dû décrocher le jackpot, qui s’affichait alors à plus d’un million de dollars, n’a obtenu que… 2 900 $ ! Dans le contexte actuel, on n’a pas vraiment envie de laisser le bénéfice du doute au développeur. Certains ont hurlé au Photoshop, mais il faut bien avouer que cette histoire de machines truquées rend l’histoire crédible en faveur du joueur malheureux ! Sa mésaventure a été médiatisée et est évidemment arrivée aux oreilles de Betsoft, et les discussions se sont ouvertes entre le joueur et l’éditeur.

Les deux parties sont arrivées à une entente… Pas vraiment équilibrée

Content d’avoir réussi à faire entendre son injustice et que Betsoft réponde à cet appel, Jasonort a donc accepté volontiers de revenir sur son gain injuste par rapport à ce qu’il aurait dû emporter cette fois-ci. Comme une perche tendue à l’éditeur, l’incident aurait pu être clos de manière égale pour les deux parties et l’histoire aurait pu s’arrêter là. Vous vous en doutez, ce n’est pas le cas ! Alors que s’est-il passé ?

Après quelques semaines de négociations, une entente s’est conclue. Pour résumer, le joueur a convenu de ne pas faire de mauvaise publicité à Betsoft ou au casino Bitcoin.ag en échange d’une somme qui n’a pas été communiquée, mais qui est inférieure au million de dollar. Vous pensez aussi que cette Action s’apparente fortement à acheter le silence du joueur ? Contents que nous ne soyons pas les seuls.

Si on se met à la place du joueur qui devait gagner un million de dollars, la somme qu’il a finalement obtenu n’équivaut même pas 0,5 % du gain qu’il aurait dû remporter ! En plus de cela, quand enfin le responsable de sa mésaventure s’intéresse à son cas, il lui offre une somme inférieure à celle qu’il aurait dû remporter et en plus, il doit garder son amertume pour lui. Pour le développeur suédois, il aurait été plus juste d’accorder le bénéfice du doute au joueur et de redorer un peu son blason en ces temps orageux, au lieu de résoudre tout cela sous cape. On ne sait pas si le joueur n’avait pas vraiment la force de défendre ses droits ou si la somme était assez raisonnable pour accepter le deal. Quelle que soit l’opinion de Jasonort, on déplore le comportement de Betsoft, qui, en plus d’être suspecté de corruption de machine, corrompt aussi ses fans en achetant leur silence médiatique. Après toutes ces vagues, on ne peut que vous conseiller encore plus fermement de boycotter l’éditeur tant qu’il n’aura pas changé sa politique.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !