Casino News

Au secours, le président philippin va interdire les jeux en ligne !

Edouard Lopez 7 janvier 2017 - 07:40:40
Au secours, le président philippin va interdire les jeux en ligne !

L’année commence assez mal pour le marché du jeu en ligne philippin. En effet, le président Duterte, dont les propos sont très controversés depuis son accession au pouvoir il y a 6 mois, a pris une décision dont il est difficile de prévoir les retombées. Il souhaite, en effet, interdire purement et simplement les jeux d’argent en ligne en 2017. L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le monde de l’iGaming, puisque les Philippines ont une autorité de licence sur les acteurs de l’iGaming des pays alentour.

Rodrigo Duterte, un président extrême sans langue de bois

On ne peut pas le nier, Duterte a des airs de Donald Trump dans ses propos. Sans filtre, le président des Philippines a insulté publiquement Barack Obama deux jours avant sa venue. Il a aussi comparé sa guerre contre la criminalité à celle qu’a menée Hitler contre les Juifs, bref, vous voyez le portrait de cet homme peu diplomate et belliqueux. Au pouvoir depuis juin 2016, il inquiète. Il est le roi de la polémique et exprime des idées assez extrêmes. Nous nous intéressons aujourd’hui à la déclaration qu’il a faite lors de la présentation du budget 2017.

« Le président Duterte a en effet la ferme intention d’interdire le jeu d’argent en ligne. Il n’a pas mentionné quand cette interdiction prendrait effet, mais il est convaincu que ce marché « n’est pas utile aux Philippines ». »

Le président Duterte a en effet la ferme intention d’interdire le jeu d’argent en ligne. Il n’a pas mentionné quand cette interdiction prendrait effet, mais il est convaincu que ce marché « n’est pas utile aux Philippines ». Il ne fait pas de distinction dans l’interdiction, toutes les entreprises de gaming en ligne offshores deviendront illégales aux Philippines. Il dit que cette décision découle du fait que les jeunes se mettent aussi à parier ou à jouer et qu’il est difficile de récolter les taxes sur le secteur.

Il temporise ses propos en expliquant qu’il restaurera l’autorisation pour les Philippins de jouer en ligne lorsqu’une solution sera mise en place pour prélever les impôts dessus et que ces lieux de jeux seront concentrés dans des quartiers loin des églises et des écoles.

Rodrigo Duterte parle de cette décision qui fait directement écho au scandale qui a eu lieu en novembre concernant l’arrestation de 1 000 immigrants clandestins Chinois exerçant dans une centrale d’appels développant des activités illégales dans l’iGaming.

Les conséquences de cette interdiction ?

Si les Philippins n’ont pas le droit de parier ou de jouer leur argent, l’interdiction concerne surtout toutes les entreprises offshores qui postulent pour une licence de la Cagayan Special Economic Zone. Ces licences autorisent, jusqu’à maintenant, les personnes étrangères d’au moins 21 ans basés hors des Philippines à jouer aux jeux d’argent en ligne.

Les chiffres sont assez flous concernant la part de ce secteur dans l’économie philippine, mais on peut deviner qu’elle limitera l’opportunité des criminels d’utiliser le monde de l’iGaming à des fins malhonnêtes. Puisqu’anéantir la criminalité dans cet archipel de 7 000 îles est le cheval de bataille de Duterte, on peut penser que c’est l’un des objectifs poursuivis par cette interdiction.

Ce qui est certain, c’est que les joueurs européens ne sont pas concernés par cette décision, puisque les licences accordées par l’organisation philippines ne touchent pas les jeux ou opérateurs européens. Ouf ! Pas de changement pour nous, mais nous restons à l’affût de l’actualité pour vous en dire plus lorsque les conséquences de cette interdiction commenceront à voir le jour !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !