Casino News

Divorce et rupture : la malédiction de l’EuroMillions a encore frappé !

Melissa Herrera 29 avril 2017 - 17:31:41
Divorce et rupture : la malédiction de l’EuroMillions a encore frappé !

Entre les gagnants de l’EuroMillions et les tabloïds britanniques, c’est une grande histoire d’amour ! Il n’est pas rare de retrouver les aventures tumultueuses des chanceux joueurs du célèbre jeu de loterie européen dans la presse anglaise. Entre ces joueurs qui portent plainte contre Camelot, ceux qui font leurs courses en hélicoptère et ceux qui remportent la loterie à plusieurs reprises, le jeu de l’EuroMillions semblerait être une véritable vache à lait pour ces journalistes, avides d’histoires surprenantes.

Ces récits ne sont, malheureusement, pas toujours porteurs de bonnes nouvelles : le jeu de l’EuroMillions semblerait causer de nombreuses ruptures et divorces. La famille des Bull vient d’en faire la triste expérience. Retour sur un aspect, qui n’est pas souvent traité par les médias.

Le cas récent de la famille anglaise des Bull

« Lee et Samantha avaient remporté en 2009, plus de 45 millions. Résultat ? Quatre années plus tard, ces derniers divorcent ! Tout comme les Bayford, en 2012, soit une année après l’obtention de 148 millions ou encore la famille Jones ».

Cette famille britannique avait défrayé la chronique en 2012 en remportant la modique somme de 40 millions de livres à l’EuroMillions. Aujourd’hui, la famille se déchire, leur séparation est officielle : après avoir vécu une vie des plus tumultueuses depuis quelques années, le père de famille, âgé de 45 ans, vient de quitter le domicile conjugal, dans lequel ses deux enfants et sa femme sont restés.

Même si le couple connaissait certaines difficultés, avant l’obtention de cette cagnotte mirobolante, Mr et Mme Bull pensaient qu’une somme telle que 40 millions de livres pourraient les aider à surmonter cette crise passagère. Un ami de la famille Bull a d’ailleurs confirmé que « lorsqu’ils ont obtenu le jackpot, leur couple battait déjà de l’aile. Lorsqu’ils ont gagné à l’EuroMillions, ils pensaient que les choses s’amélioreraient... Au final, la malédiction de la loterie a fait de nouvelles victimes... ».

Un scénario que l’on retrouve souvent

Les Bull ne sont pas les premiers à se séparer, après avoir décroché le jackpot de l’EuroMillions. Et, malheureusement, la liste est plutôt longue : voilà pourquoi l’expression de « malédiction de l’EuroMillions » est apparue...

Nous pourrions citer, la famille Scadding. Lee et Samantha avaient remporté en 2009, plus de 45 millions. Résultat ? Quatre années plus tard, ces derniers divorcent ! Tout comme les Bayford, en 2012, soit une année après l’obtention de 148 millions ou encore la famille Jones.

Quelles sont les raisons de cette malédiction ?

L’équivalent de notre Française Des Jeux, version britannique, Camelot, explique qu’il faudrait une période de plus de six mois pour que les nouveaux gagnants de l’EuroMillions puissent s’adapter correctement à leur nouveau mode de vie. L’étude de Camelot démontre, par exemple, que les premiers problèmes qui apparaissent sont :

  • Être appelé « Monsieur » dans les boutiques de luxe,
  • Sortir d’une voiture de sport,
  • Ranger ses achats dans le coffre de ces dernières.

Mais comment expliquer que ces couples se séparent ? Selon Camelot, ces derniers mettent en avant le fait que certains gagnants se font vite dépasser par ces nouveaux « problèmes du quotidien » qu’ils ne parviennent plus à gérer, mais aussi sur la manière de dépenser cet argent.

L’expression « Heureux au jeu, malheureux en amour » prend alors tout son sens dans ces tristes histoires. Comme quoi, l’argent ne fait pas – toujours – le bonheur !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !