Casino News

Casinos terrestres : véhiculer une image sexy pour sortir de la crise ?

Yannick Martial 27 septembre 2011 - 22:31:37
blackjack sexy

Aux États-Unis comme ailleurs en Europe, les casinos en dur subissent la crise de plein fouet. Le pouvoir d’achat des consommateurs ayant diminué, les établissements de jeux affichent jour après jour des résultats déficitaires. Seuls quelques casinos d’exception parviennent à résister à la crise financière : ils ont pour principale caractéristique d’être des lieux où le glamour et le sexy prennent toute leur ampleur. Ces casinos sont ceux fondés par Larry Flynt et Hugh Hefner, actuels propriétaires des magazines Hustler et Playboy.

Larry Flynt, scandaleux ou ingénieux ?

« Les casinos Playboy et Hustler sont ceux qui survivent le mieux à la crise dans le continent nord-américain ».

Il est l’une des personnalités les plus reconnues du show business mais également l’une des plus outrageuses. Ayant copié le modèle de son rival de toujours Hugh Hefner, qui créa en 1953 le magazine masculin américain Playboy, Larry Flynt est le fondateur d’Hustler, une autre revue où les femmes sont encore plus dévêtues. En 1996, l’homme né en 1942 à Lakeville fait même l’objet d’un film, The People vs Larry Flynt. Ce film représente Larry Flynt comme un personnage scandaleux, qui affiche des grossièretés devant le grand public. Plein d’audace mais parfois de mauvais goût, Larry Flynt ouvrit plusieurs boîtes de strip-tease avant de fonder le magazine Hustler et de se convertir dans la réalisation de long-métrages pornographiques.

Larry Flynt, tout comme son concurrent, a même fini par ouvrir une franchise de casino très populaire aux États-Unis. Dès l’an 2000, les américains, très nettement enrichis du fait de l’explosion de l’immobilier, s’habituèrent à fréquenter ces établissements sans honte où les joueurs de machines a sous et de baccarat s’amusent autour de tables où sont réunies de superbes hôtesses et croupières en tenues légères. Très étrangement, les casinos Playboy et Hustler sont ceux qui survivent le mieux à la crise dans le continent nord-américain.

Inventer de nouveaux concepts

Erotisme et jeux d’argent font bon ménage !

Le concept qui mêle salle de jeux et ambiance chic et sexy est bien trouvé, car les casinos ne peuvent aujourd’hui plus se contenter de vendre seulement du blackjack ou du craps. En France, Partouche ou encore Barrière ont généralisé leurs activité en intégrant des restaurants et boîtes de nuit à proximités de leurs casinos. Mais le fait de pouvoir accoster des mannequins en petites tenues semble évidemment bien plus tentant…

L’innovation est certainement l’un des outils qui permettra aux casinos terrestres de sortir la tête de l’eau. Playboy et Hustler ont vite compris qu’associer de jolies filles au sexe et à l’érotisme permet de gagner une certaine clientèle, qui se renouvèle d’elle-même, au fur et à mesure que la mode et les nouveaux visages se multiplient. Les casinos français doivent-ils eux aussi miser sur le sexe pour espérer survivre ? Très probablement…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !