Casino News

Les meilleurs conseils pour sortir de la crise selon Partouche

Yannick Martial 7 janvier 2012 - 13:17:59
Les meilleurs conseils pour sortir de la crise selon Partouche

Lors d’une interview réalisée par notre confrère Libération, Le dirigeant du groupe Partouche, M. Patrick Partouche, expliquait sa théorie quant à la résolution de la crise qui s’est abattue en France et dans le reste du monde. Selon lui, une solution éventuelle serait de mettre en application les méthodes qu’il utilise lui-même dans ses propres établissements de jeux.

Mettre les dettes entre parenthèses

Patrick Partouche soutient la thèse que l’ensemble des clients qui fréquentent ses cercles de jeux sont des joueurs. Jouer est nécessairement une forme de consommation qui est soumise à divers facteurs tels que les fluctuations du pouvoir d’achat, l’humeur ou encore la météo. Comme n’importe quelle structure microéconomique, les casinos sont sensibles à ces vecteurs, et le risque et bien évidemment de perdre les joueurs, ceux qui permettent la bonne santé financière de l’entreprise.

« Comme le fait Partouche dans ses établissements, il faudrait laisser à chacun la possibilité de repartir de zéro en mettant ses dettes entre parenthèses ».

Sa théorie, qu’il appelle « économie casino », sous-entend qu’il ne faut plus placer un individu en interdit bancaire s’il n’a plus les moyens de rembourser un crédit. Comme le fait Partouche dans ses établissements, il faudrait laisser à chacun la possibilité de repartir de zéro en mettant ses dettes entre parenthèses. Ainsi, il n’y aurait plus ni gagnant ni perdant dans l’histoire : on donne la possibilité à la personne de pouvoir regagner de l’argent pour rembourser ce qu’il doit. Par analogie avec sa méthode, Partouche croit qu’il faut laisser tomber les créances planétaires, effacer les dettes de l’Etat et celles des ménages. En faisant cela, on éviterait d’assombrir l’avenir des milliards de consommateurs et on leur permettrait de relancer l’économie sur de nouvelles bases.

Une simple utopie, ou une formule gagnante ?

La proposition de Partouche est-elle utopique ? Comment pourrait-on l’appliquer dans tous les pays ? Est-ce aussi facile d’abandonner les créances, les dettes publiques ou même privées de certains états ? Autant de questions que la réflexion de Partouche souligne… Et pourtant, la consommation est probablement le moteur de l’économie de marché et il est évident que les milliards de citoyens mériteraient de voir leurs dettes être effacées pour leur bonne foi et leurs investissements de toute une vie.

La réflexion de Partouche risque toutefois de rencontrer un obstacle majeur : les personnes, groupes et organismes qui sont à l’origine de la crise ne seront certainement pas d’accord avec cette méthode, eux sur qui nous devrions pourtant mettre tous les torts. La seule solution serait par conséquent de créer, trouver ou imaginer un nouveau moteur de dynamisme économique mais le challenge parait cette fois-ci insurmontable…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !