Casino News

Conséquence du départ de Spin Palace et Roxy Palace : un marché déserté

25 novembre 2010 - 11:53:49
Conséquence du départ de Spin Palace et Roxy Palace : un marché déserté

Le 26 octobre 2010, deux des plus imposants établissements de jeux en ligne sous la tutelle de Microgaming ont annoncé leur départ du marché français : véritables propulseurs en termes de bénéfices et de fréquentations de joueurs, Spin Palace et Roxy Palace ont laissé bien des dégâts derrière eux. Les rumeurs courent bon train quant au départ d’autres casinos en ligne, qui n’auraient pas de regrets à imiter leurs confrères dans un marché français peu prolifique et « trop riche en contraintes ».

Quatre mois seulement après l’ouverture du poker en ligne et des paris sportifs sur le web, beaucoup d’enseignes de renommée internationale avaient abandonné l’idée d’une percée dans le marché Français pour se diriger vers des lieux plus exotiques. C’est le conglomérat commercial gérant Spin Palace, Ruby Fortune, Roxy Palace et Casino Splendido tout entier qui vient d’abandonner ses activités. Le géant Playtech mais aussi les quelques PartyCasino, InterCasino et 888, avaient eux-mêmes pris la décision qu’ils considéraient comme « le meilleur choix à faire ». Aujourd’hui, certains casinos générés par le logiciel de Microgaming préfèrent partir vers des eaux plus paisibles.

« La situation est compliquée pour un peu tout le monde. Nous avons du mal à faire du profit en France du fait des trop nombreuses limitations et d’une concurrence qui n’a pas eu le temps de murir : tous les opérateurs de poker et de paris hippiques sont arrivés d’un seul coup là-bas. Cela a créé un gros brouhaha très difficile à gérer », nous explique un responsable d’EU Casino. Le pire est que les casinos en ligne ne font que proposer leurs services en français et n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque légalisation dans le pays tricolore.

Toutefois, les départs répétés de gros opérateurs ont permis à certains casinos en ligne récemment traduits en français de s’exprimer librement. C’est le cas d’EU Casino, Win Palace ou encore le très prometteur Rome Casino. « Il y a des ressources de jeux partout à travers le monde. Il serait temps de légaliser les jeux de casino en ligne en France ». Des sites tels que Bogod et 7Red ont créé un véritable impact dans le marché international et le succès de ces enseignes respectives pourraient combler les départs lamentés en début de texte.

« Il serait intéressant de connaître le nombre réel de joueurs français d’adonnant aux jeux de casino en ligne sur des sites internationaux privés ». En effet, cette remarque servirait d’indicateur potentiel en vue de l’acceptation de nouveaux casinos en ligne proposés en français. Quoiqu’il en soit, le marché français est saturé, peu prolifique et trop restreint. Dans peu de temps, ce dernier pourrait bel et bien être totalement déserté.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !