Casino News

Franck? Lefty? Rosenthal a passé l’arme à gauche...

27 février 2009 - 17:01:00
Franck? Lefty? Rosenthal a passé l’arme à gauche...

Le monde du poker et des paris sportifs est en deuil depuis le décès de son plus grand représentant, Franck « Lefty » Rosenthal, le 13 octobre dernier, des suites d’une crise cardiaque, à son domicile en Floride.

Agé de 79 ans, ce bookmaker et parieur invétéré, ayant commencé comme simple propriétaire d’un snack jusqu’à gravir les sommets du jeu et devenir responsable du principal casino de Las Vegas, a eu une vie à la hauteur de son personnage joué par robert De Niro dans le non moins célèbre film de Martin Scorsese, Casino, sorti en 1995. 

Né en 1929, dans une dans une famille juive de Chicago, dans la ville de West Side, où il a développé une amitié étroite avec Anthony Spilotro, surnommé "Tony l'Ant", gangster de son état et qui deviendra par la suite l’exécuteur de la Chicago Outfit à Las Vegas, tout était déjà réuni pour qu’il ait une vie à la hauteur de ses ambitions, ayant su s’entourer dès ses débuts.

Son parcourt atypique s’inscrit dans la grande époque de Chicago, des règlements de comptes, des paris en tout genre, truqués ou non, de la drogue et bien sur des filles et de l’alcool. Une vraie histoire de gangsters avec le luxe des palaces et les exécutions sommaires, les arrestations et le FBI aux trousses.

Mais le plus incroyable dans le personnage de « Lefty » est qu’au final, bien qu’ayant eu de nombreuses arrestations pour crimes de jeu, y compris corruption de joueurs de football ou de base-ball, direction de casino sans licence, inscription dans le livre noir (des joueurs de casino) il eu si peu de condamnations. Il a même été dit que son surnom « Lefty » lui aurait été donné après qu’il ait invoqué le 5ème amendement au cours d’une audience au sous-comité du Congrès (au total plus de 30 fois), pour ne pas répondre à la question des plus incroyablement personnelles : Etes-vous gaucher ? Rosenthal ne dira désormais plus jamais si ce surnom lui avait été attribué depuis l’enfance parce qu’il était tout simplement gaucher ou si cette dernière version est la bonne, mais le personnage devenu légende restera entier malgré ce doute.

Car si il a été professionnellement le symbole d’une ascension plus que fulgurante, passant de responsable d’étage à l’hôtel casino le Stardust, à directeur en chef de ce même hôtel (ainsi que des établissements Fremont, Marina et Hacienda), en devenant également présentateur de sa propre émission le Franck Rosenthal Show à la fin des années 70, sa vie sentimentale n’est pas en reste.

Marié à Géraldine McGee, surnommée Geri, en 1969, il eurent ensemble deux enfants, avant de divorcer quelques années plus tard, devant, aux dires de Franck Rosenthal, l’addiction de cette dernière à l’alcool et aux stupéfiants. L’avenir ne lui donna pas tort, puisqu’elle décéda en  1982 , à l’âge de 46 ans, dans un motel de Los Angeles d’une subtile combinaison de Valium, cocaïne et Jack Daniel’s.

Les anecdotes à son sujets sont nombreuses et toutes plus croustillantes les unes que les autres, comme par exemple, son intransigeance professionnelle qui coûta sa place au responsable du nettoyage d’un de ses casinos pour un mégot oublié par terre, sa « chance » incroyable devant les tribunaux, suite aux multiples entraves lors des enquêtes, ou encore sa survie miraculeuse lors d’une tentative d’assassinat en 1982, après que sa voiture ait été truffée d’explosifs.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !