Casino News

Il n’y a plus de Fortune Affiliates en France

5 décembre 2010 - 13:25:01
fortune affiliates france

Microgaming a très dernièrement décidé de déserter le marché français, entraînant avec lui le départ des quelques Spin Palace, Roxy Palace et Casino Splendido. Or, il se trouve que les disparitions précédentes ne se terminent pas là : en effet, tous les casinos en ligne appartenant au très fameux Fortune Affiliates Group ont eux aussi pris la poudre d’escampette. Les quelques établissements en ligne ayant récemment fui l’hexagone sont Platinum Play ou encore Royal Vegas.

Les départs des casinos cités plus haut posent évidemment un certain nombre de contraintes. Si les joueurs actuellement inscrits auprès de ses salles pourront continuer à jouer à leurs jeux de casino préférés et procéder à des retraits pendant un certain temps, les joueurs qui souhaiteraient créer un compte ne pourront tout simplement plus le faire. En effet, aucun nouveau membre ne peut être accepté auprès de ces casinos à partir d’aujourd’hui.

Toutefois, la « fuite » de ces institutions de jeux en ligne devrait permettre à d’autres casinos de mieux prospérer. Des établissements tels que Win Palace, EU Casino et Rome Casino seront peut-être les nouvelles perles de demain. « L’offre se veut compensatoire lorsque des acteurs majeurs comme Microgaming et Fortune Affiliates quittent un marché qui ne répond plus à leur volonté d’expansion », explique un économiste de l’Université de Richter, à Montpellier.

L’ARJEL (l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) n’aura encore une fois pas eu de pitié en ordonnant la fermeture d’un groupe qui se voulait hautement prestigieux en termes d’offre et de services. Si les fermetures répétées de ce type représentent une véritable première en France, il ne faut pas se dire que cela est terminé. Au contraire, le phénomène pourrait bien être assez récurrent.

Depuis 2002, Fortune Affiliates a été connu pour avoir mis en avant son unique groupe de casinos dénommé Fortune Lounge, un cercle prestigieux d’établissements tous épatants de par leur ressources et gains, leurs outils et contenus captivants et leurs excellents services de support à la clientèle. A son compteur, on dénotait notamment huit casinos en ligne mais aussi des salles de poker, de bingo et de jeux divers.

« Le départ de Fortune Affiliates, c’est un peu la disparition d’un grand des casinos en ligne. Heureusement, les joueurs américains ont eux toujours la chance de joueur sur les casinos du Fortune Lounge », exprime un ancien client de Platinum Play. La crise des casinos en ligne se fait très nettement ressentir, et ce même pendant cet ultime mois, qui est pourtant symbole de fête et de réjouissance. A l’approche de Noël, l’abdication de Fortune Affiliates ne peut être vue comme un cadeau.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !