Casino News

JOACASINO poursuit son expansion

Yannick Martial 23 mai 2011 - 13:55:05
joa casino logo

Le groupe JOACASINO continue sa stratégie d’expansion en lançant un nouvel établissement à Montrond-les-Bains, à proximité de Lyon et Saint-Etienne. La marque JOACASINO, pour le moment devancée par Partouche ou encore Barrière, tente de rivaliser en augmentant le nombre de ses surfaces de jeu.

Un nouvel établissement prévu pour fin 2012

Le nouveau casino de Montrond-les-Bains devrait normalement ouvrir ses portes à la fin de l’année 2012, soit dans un an. A l’occasion de la construction de la première pierre, le maire de la ville, M. Claude Giraud, ainsi que les présidents du directoire et du futur casino, messieurs Laurent Lassiaz et Forest, n’ont pas hésité à montrer toute leur bonne humeur. Pour M. Laurent Lassiaz, « la création d’un nouveau casino dernière génération permet à JOA d’étoffer son offre ».

Qui plus est, la société a investi un certain coût dans la construction de ce nouvel édifice de jeu, qui est le second projet le plus coûteux du groupe en termes de chiffre d’affaires. « Nous espérons que ce casino atteindra 30 millions d’euros de Produit Brut des Jeux en 2013, voire même 37 millions d’euros d’ici dix ans ». JOACASINO s’attend d’ailleurs à ce que les activités complémentaires du casino -restaurant, bar et espace de loisirs, permettront de générer un profit net de 2 millions d’euros d’ici 2013.

Le besoin d’être mieux positionné

Les attentes de JOACASINO semblent justifiées, d’autant plus que les deux dernières années n’ont pas été très fructueuses pour l’entreprise. La crise économique a durement touché le secteur du jeu et JOACASINO n’a pas été préservé. Avec une réduction de 13% de son personnel et une réduction de son produit brut global de 11%, la société a dû trouver de nouvelles solutions. Le nouveau casino de Montrond-les-Bains a clairement pour objectif de permettre au groupe de remonter la pente puis de consolider sa situation financière.

Il faut aussi constater que la forte concurrence ne favorise bien-sûr pas les activités de JOACASINO, Partouche et Barrière ayant eux-mêmes lancés leur lot d’innovations pendant ces deux dernières années. Partouche a ainsi créé son « Mégapot », une cagnotte progressive reliée à plusieurs machines à sous permettant de remporter des millions d’euros. « Ca n’a pas été facile pour nous c’est vrai. Nous avons dû essayer d’attirer une nouvelle clientèle. On a dû demander les services du DJ David Vendetta pour renflouer les caisses de nos discothèques », rigole Laurent Lassiaz.

Le Président du directoire de JOACASINO avoue toutefois qu’il espère que le marché des jeux en ligne français sera dans de meilleures dispositions pour tenter de percer davantage dans le secteur des jeux virtuels.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !