Casino News

La Commission d’Alderney signe un accord bilatéral avec le Danemark

Edouard Lopez 5 juillet 2011 - 15:31:43
commission alderney danemark

L’AGCC (Alderney Gambling Control Commission) a annoncé avoir convenu d’un accord de coopération bilatéral avec la Danish Gambling Authority. A travers ce partenariat, il sera question de partager des informations concernant les jeux d’argent en ligne et de développer des instruments de régulation conjoints.

En l’attente du Danish Gaming Act

L’accord mutuel des deux commissions de contrôle et de régulation des jeux d’argent sur Internet devrait prendre effet une fois que le Danish Gaming Act entrera en vigueur, un petit peu plus tard dans l’année. Cette nouvelle vient confirmer les intentions de développement de la commission d’Alderney, qui avait déjà annoncé au mois de janvier son accord de coopération avec le Nevada Gaming Board, souhaitant déjà à l’époque atteindre un certain seuil de conformité et un niveau d’expertise technique pour mener ses investigations dans les meilleures conditions.

Ce nouveau partenariat est le tout dernier en date et il faut avouer que l’année 2011 est pour le moment marquée sous le signe de l’entente. Effectivement, plusieurs états-membres européens ont pris la décision de travailler dans le même sens. C’est notamment le cas de l’ARJEL française et de l’AAMS italienne. Dans le cas de l’AGCC et du Danemark, il faudra toutefois attendre l’officialisation du marché scandinave, qui ne cesse de prendre du retard du fait de fortes contestations provenant des opérateurs de jeux terrestres, qui se plaignent de devoir payer des taxes plus importantes que leurs confrères offrant des prestations sur le web.

Une tendance aussi envisagée par les opérateurs

Cependant, les organismes de régulation ne sont pas les seuls à coopérer. Les opérateurs de paris sportifs et poker en ligne Bwin et Sajoo ont par exemple récemment exprimé leur volonté de fusionner afin de mieux rentabiliser leurs activités conjointes. Si les propriétaires de la marque Bwin avaient dernièrement annoncé vouloir vendre l’enseigne appartenant au réseau Ongame, l’idée d’une coopération semble être solution plus profitable.

Toujours en France, Zeturf a contesté la décision de la Cour Européenne de Justice (ECJ) de préserver quelques monopoles d’État. Il se pourrait ainsi que les nouvelles législations mettent un terme au monopole détenu par le PMU dans certaines activités de jeux d’argent. De telles problématiques seront certainement traitées par des organismes de régulation compétents dans les mois à venir.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !