Casino News

La France et les Français face au jeu en ligne

Yannick Martial 26 juin 2013 - 16:34:09
france jeu casino

Le jeu pathologique ou simplement excessif existe depuis la nuit des temps. Les casinos terrestres y ont toujours été confrontés et continuent de l’être. Des mesures sont d’ailleurs mises en place et améliorées régulièrement pour contrer ce fléau devenu un véritable problème de société puisque ses conséquences se concrétisent dans de multiples domaines.

Effectivement, la famille, le couple et l’emploi sont autant de secteurs dans lesquels les joueurs compulsifs éprouvent à un moment donné ou à un autre des difficultés en raison de leurs excès. Cet enchainement néfaste se retrouve naturellement auprès des joueurs en ligne.

L’ARJEL veille sur les internautes français

En France, c’est l’ARJEL qui se préoccupe de surveiller et de réguler les potentielles déviances qui pourraient être liées au jeu au sein des casinos virtuels. Effectivement, l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne produit régulièrement des études d’ampleur et de grande qualité sur le phénomène des internautes joueurs d’argent et propose également de multiples pistes de solutions aux problèmes de dépendances rencontrés par lesdits joueurs au sein des casinos virtuels français.

« L’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne produit régulièrement des études sur le phénomène des internautes joueurs d’argent et propose également des pistes de solutions aux problèmes de dépendances rencontrés par lesdits joueurs. »

Ainsi, l’ARJEL nous apprend en 2012 que les Français sont des personnes qui ont plutôt tendance à être très raisonnables lorsqu’elles jouent à des jeux d’argent. Effectivement, les personnes interrogées ne consacrent en moyenne qu’un peu moins de 200 euros par mois pour s’adonner à leur plaisir du jeu au sein des casinos en ligne. Il semble que les joueurs français déterminent un budget avant de débuter leur session de jeu et s’y tiennent dans la plupart des cas.

Cette attitude est-elle liée au niveau d’étude des joueurs ? Aucun lien n’est clairement établi en ce sens, mais l’on note la tendance suivante : 60 % des joueurs en ligne possèdent au minimum le baccalauréat et, par ailleurs, de nombreux cadres grossissent les rangs des internautes joueurs. Ces derniers sont surtout des adeptes du Poker en ligne.

De la théorie à la pratique

Mais, au-delà de toutes ces démarches théoriques, le passage à des pratiques raisonnables et responsables est parfois plus ardu pour certains internautes.

L’ARJEL propose donc des actions concrètes visant à contrôler adéquatement le jeu en ligne pour en protéger les acteurs. Les internautes tout autant que les casinos en ligne sont sollicités pour ce faire. Plusieurs axes d’intervention sont mis de l’avant par l’ARJEL. Parmi eux, l’on retrouve :

  • L’information et la sensibilisation des joueurs ;
  • Les mécanismes de régulation ;
  • La détection et l’accompagnement des joueurs excessifs.

Le premier point se concentre sur le contrôle et la limitation des publicités d’une part et sur la diffusion, d’autre part, de messages de mise en garde auprès des joueurs lors de leur venue sur des sites de jeux en ligne.

Le deuxième axe d’intervention de l’ARJEL se situe au niveau des processus d’automodération et d’auto-exclusion. La simplification des procédures ainsi que leur validation et leur contrôle sont au cœur des interventions de l’ARJEL à ce titre.

Enfin, le troisième objectif de l’ARJEL vise à entrer en contact efficacement avec les joueurs détectés et considérés comme excessifs.

L’on constate donc que c’est un encadrement strict que l’ARJEL effectue auprès des joueurs en ligne français qui semblent cependant exercer par eux-mêmes au préalable une autodiscipline qui est toute à leur honneur.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !