Casino News

La Grèce est sur le point de légaliser les jeux d’argent en ligne !

Tracy Neeworth 21 mai 2011 - 18:01:22
La Grèce est sur le point de légaliser les jeux d’argent en ligne !

A la fin du mois de mars 2011, le Parlement Grec s’était prononcé en faveur d’une loi visant à légaliser les jeux de hasard en ligne. L’officialisation de ce projet est de plus en plus synonyme de réalité depuis que le Conseil des Ministres a lui aussi donné son feu vert.

Les jeux en ligne pour remonter la pente

La situation économique de la Grèce pourrait bel et bien changer dans les mois à venir. En mettant la nouvelle loi sur l’ouverture du marché des jeux en ligne en vigueur, ce pays pourrait peut-être faire oublier le fait qu’elle s’apprêtait à quitter récemment la « zone euro ». Selon les analystes, la devise nationale pourrait perdre jusqu’à 50% de sa valeur d’ici peu, ce qui augmenterait de manière drastique la dette sociale. Pire encore, le déficit de la Grèce pourrait prochainement passer à 200% du PIB suite à la dévaluation frénétique qu’elle connait depuis 2007.

La situation économique de la Grèce est désastreuse et la majorité des politiciens fondent tous leurs espoirs sur le vote de la prochaine loi, consistant à légaliser les jeux en ligne dans le pays. La Grèce est une région dans laquelle sont concentrés un nombre massif de joueurs de poker et de casino. La création d’une nouvelle industrie pourrait faire un bien fou aux finances d’un pays écrasé par les dettes et les dépenses. Toutefois, comme pour la France, la Grèce se devait de se mettre en conformité avec les lois européennes. En ouvrant son marché à la concurrence, cette région méditerranéenne pourra renflouer ses caisses et espérons-le, combler son déficit grandissant.

Toutefois, les autorités et la population ne s’enflamment pas encore car le processus d’officialisation reste encore long, quand bien même l’approbation du conseil des ministres demeure un grand pas. Le projet de loi sera bientôt examiné par le Comité des Finances, qui laissera l’ultime décision à une instance encore plus grande, qui n’est autre que la Commission Européenne, ayant ses bureaux à Bruxelles.

Un projet de loi plus que pertinent

Le gouvernement grec n’y va pas par quatre chemins et tient à autoriser l’intégralité des formes de jeux d’argent. Si la loi venait à être votée par l’ensemble des organismes compétents, ce sont aussi bien les paris sportifs, les paris hippiques, le bingo, le poker et les jeux de casino en ligne qui seraient légalisé au sein du territoire grec. Par ailleurs, plusieurs opérateurs légaux –une cinquantaine si l’on en croit la presse, seront invités à débuter leurs activités. Un système de licences sera appliqué pour leur permettre d’exercer en toute légalité.

Le gouvernement grec semble vouloir opter pour une « formule express », qui lui apportera des rémunérations conséquentes dans l’objectif de pallier son retard déficitaire déjà beaucoup trop important. Des taxes de l’ordre de 30% seraient imposées sur le bénéfice brut des jeux obtenu par les opérateurs. La Grèce pense ainsi pouvoir récolter plusieurs milliards de dollars en seulement une année tant la concentration des joueurs est forte dans ce pays.

Afin de maximiser au mieux la profitabilité des jeux de hasard, le gouvernement grec est même prêt à privatiser son enseigne de paris sportifs (l’OPAP) ainsi que son organisme de courses hippiques (l’ODIE). En l’attente d’un éventuel acheteur, la Grèce s’attend à des bénéficies hors-normes, l’OPAP à elle seule ayant réalisé un bénéfice net de plus de 594 millions d’euros en 2010.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !