Casino News

Les casinos terrestres belges souffrent de la crise économique

Melissa Herrera 13 décembre 2011 - 15:29:26
Les casinos terrestres belges souffrent de la crise économique

La situation financière des casinos belges est dans le rouge. Alors que les experts avaient prédits que le casino de Bruxelles perdrait autour de 10 millions d’euros d’ici 2011, il semblerait que cette supposition soit devenue réalité.

Une situation plus que complexe

En Belgique, les casinos de Wallons de Namur, Spa et Dinant ont du mal à renflouer leurs caisses. La conjoncture s’étend assez largement chez notre voisin belge et les établissements de jeux d’argent ne parviennent pas à sortir la tête de l’eau. Les principales victimes de la crise financière sont les casinos du groupe Circus, les cercles de jeux de Spa et de Namur ayant reçu récemment un avertissement de la part de la commission des jeux belges. Si le groupe est tout de même parvenu à apporter une justification suffisamment cohérente pour retirer cette plainte, le Président Général du groupe Circus se montre particulièrement pessimiste.

« Les principales victimes de la crise financière sont les casinos du groupe Circus, les cercles de jeux de Spa et de Namur ayant reçu récemment un avertissement de la part de la commission des jeux belges».

« Les conditions d’une saine exploitation du secteur des casinos ne sont plus réunis aujourd’hui », aurait en effet exprimé M. Emmanuel Mewissen. D’après lui, la conjoncture et les exigences abusives de l’état ne permettent pas de mener une entreprise dans des circonstances optimales. La situation est critique et les chances que l’économie des casinos en dur se stabilise sont donc malheureusement très minces.

Plusieurs fautifs

Les raisons des problèmes financiers que connaissent les casinos terrestres en Belgique peuvent être assez nombreuses. D’après M. Emmanuel Mewissen, il n’y a pas de réel bouc émissaire, ce dernier mentionnant davantage un ensemble d’incidents négatifs. La compétition assez rude qui oppose les casinos terrestres à la loterie nationale belge, les exigences fiscales excessives de l’état, la récente interdiction de fumer dans les établissements et bien-sûr l’ouverture des jeux de casino en ligne à la concurrence sont les principaux facteurs du manque de recette des casinos terrestres belges.

Il est vrai que plusieurs opérateurs de renommée internationale vont très bientôt offrir des prestations en lignes en Belgique. Tel est le cas de PokerStars, 770 et surtout de Partouche, premier opérateur français à proposer une interface de jeu en Belgique. Toutefois, il ne faut pas omettre que les opérateurs doivent être partenaires d’enseignes terrestres pour pouvoir se lancer dans la folle course des jeux de casino virtuels. De ce fait, le seul avantage que l’on peut souligner est que les établissements en dur pourront directement profiter de l’ouverture du marché des jeux d’argent en ligne à la concurrence.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !