Casino News

La législation sur les jeux en ligne en Espagne, c’est pour bientôt !

Melissa Herrera 24 mai 2011 - 20:23:57
espagne carte

Le 13 mai dernier, toute l’Espagne attendait avec impatience l’approbation du Congrès pour l’ouverture prochaine du marché des jeux en ligne. Le processus législatif semble se terminer sur une bonne note puisque son dernier a donné son accord.

La publication des lois et décrets à venir

La loi devrait entrer en vigueur très prochainement dans le Boletín Oficial del Estado et indiquera les protocoles et règles à suivre. La loi permettra à l’Espagne de lancer son propre marché des jeux d’argent sur Internet mais la totalité des divertissements en ligne n’ont pas été approuvé. Ainsi, les adeptes des paris sportifs en direct et du Bingo doivent être très déçus au sein de la péninsule ibérique.

Il faut également noter que certains organismes d’état tels que la Loterie Nationale (LAE) et autres loteries de charité restent exclusifs, bien que le gouvernement d’Espagne souhaite les privatiser afin d’accélérer le processus de bénéfices. Les recettes attendues pour l’année 2013 sont de 6 milliards d’euros, une somme faramineuse qui pourrait relancer l’économie du pays, en peine ces derniers mois.

Dès le mois de juin les lois et décrets inhérents à l’ouverture du marché des jeux en ligne en Espagne indiquera aux éventuels opérateurs intéressés les démarches à suivre s’ils souhaitent exercer au sein de la péninsule ibérique.

Des déceptions et contraintes

Malgré tout, la probable régulation des jeux en ligne en Espagne n’est pas parfaite et est accompagnée de son lot de déceptions. Les joueurs de paris en direct et de bingo se retrouvent en reste par exemple. Les paris en direct comptent pour environ 50% des paris sur le sport en Espagne et le bingo est pratiqué dans plus de 400 salles nationales. Cela est donc inévitable, il y aura obligatoirement des déçus.

De plus, pour certains opérateurs qui attirent des clients espagnols sur leurs interfaces respectives depuis de nombreuses années, les contraintes de cette loi sont nombreuses. Bwin, BetFair ou encore Unibet se voient mal payer des impôts obligatoires avant l’adoption de la loi. La fiscalité trop importante de 25% sera certainement un frein au bon déroulement des activités des bookmakers. Les nombreux impôts formeront un obstacle à la rentabilité des opérateurs de jeux en ligne en Espagne.

Ces derniers ont eu la possibilité d’accueillir des clients sur leurs plateformes de jeux en ligne pendant plusieurs années sans avoir à payer de taxes, sans parrainage, marketing ou publicités. Autant dire qu’il sera difficile de les contraindre à se plier à de telles obligations. Aussi, doit-on croire que le marché des jeux en ligne aura un avenir tout tracé ?

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !