Casino News

La liste blanche du Royaume Uni

31 août 2009 - 00:48:31
colorado belle

Comme c’est un peu le cas partout en Europe, les différents pays submergés par la croissance phénoménale des casinos en ligne, tentent de réglementer de plus en plus ce marché en multipliant les législations. A l’image de la France avec un projet de loi qui devrait sortir fin de cette année, la Grande Bretagne a dressé « une liste blanche » des lieux géographiques depuis lesquels les casinos virtuels seront désormais autorisés.

Evidemment, nombreux sont les pays ou régions qui essayent de faire bonne figure et de s’intégrer dans ce vaste programme d’assouplissement des lois concernant les jeux d’argent en ligne. Malheureusement pour certains, une stricte politique de contrôle encadre les admissions.

A l’instar de la France, les arguments mis en avant pour accéder au statut ultime d’inscrit sur la liste sont : la protection des mineurs et des joueurs dépendants, l’équité des jeux, et la lutte contre le blanchiment d’argent, ou toute autre activité frauduleuse. Parmi ces malchanceux figure une des capitales internationales de l’hébergement des sites de jeux en ligne : Kahnawake. En effet, le Département de la Culture, des Médias et du Sport du Royaume Uni (DCMS) a décidé de mettre en avant les sociétés qui ont prouvé leur fiabilité et leur sérieux, au grand dam de Kahnawake qui abrite notamment Absolute Poker, alors que cette société est soupçonnée de plusieurs fraudes dans sa salle de poker en ligne.

Mais cette liste blanche fait également quelques heureux, comme la petite île de Maltes ou encore Gibraltar, qui ont toutes deux été considérées comme des zones juridiques ayant « des programmes de licences rigoureux, conçus pour empêcher le jeu chez les enfants, protéger les personnes dépendantes, et rendre les jeux justes afin d’éliminer le crime.»

Finalement, cette nouvelle législation porte ses fruits, puisque de nombreux états tentent de se mettre en règle afin de se conformer aux exigences britanniques. Serions–nous entrain d’assister à une évolution voire une révolution du contrôle des casinos en ligne ? Rien n’est moins sur, car ce contrôle, bien qu’il se veuille rigoureux, aura encore beaucoup de chemin à faire dans la jungle cybernétique.

Ce qui est certain en revanche, c’est que grâce à cette législation, l’île de Malte se place en tête de liste pour devenir la prochaine capitale des jeux d’argent en ligne, car de nombreux opérateurs, tel InterCasino, lorgnent déjà sur ce petit coin de paradis méditerranéen.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !