Casino News

La région du Mékong rivalise avec Macao

Yannick Martial 23 avril 2011 - 18:13:16
region mekong asie

Macao, petite péninsule située au sud de la Chine a dépassé depuis quelques mois Las Vegas en termes de fréquentation de joueurs par jour et de PIB. Effectivement, ce territoire d’une superficie d’à peine 29 km² vit essentiellement de l’industrie du jeu, qui représenterait plus de 40% de son Produit Intérieur Brut.

Région encore méconnue dans les années 1980, Macao est à présent devenue une capitale du jeu et du luxe. Les touristes les plus fortunés se bousculent dans les hôtels-casinos quatre étoiles pour s’adonner aux machines à sous, au Blackjack et à la Roulette. C’est aussi un territoire paradoxal où les contrastes se font cruellement face : si les milliardaires des îles de Taipa et Coloane traversent l’océan en hélicoptère ou jet privé, les plus pauvres sont contraints de franchir la frontière qui sépare Macao de la Chine à pied. Macao, à l’instar de l’état du Nevada, est le siège du jeu et de la consommation à la seule différence que tout le peuple semble être épris d’une telle ferveur. Qu’ils soient agriculteurs, ouvriers, banquiers ou fonctionnaires, les habitants de Macao ont tous droit à leur petite pause de Baccarat, jeu qui est incontestablement le plus populaire en Asie.

Néanmoins, une menace vient donner des frayeurs aux dirigeants de casinos terrestres macanais. Les établissements de jeu établis dans des régions telles que le Laos offrent des prestations similaires non loin de la frontière qui sépare les deux pays. Bien qu’à l’inverse de Macao les jeux de hasard proposés dans le Mékong ne soient pas légaux, ils pourraient nuire à sa réputation sur le long-terme. Qui plus est, ces casinos très concurrentiels opèrent dans deux zones économiques particulièrement profitables, les SEZs, qui sont situés dans le nord du Laos. Les parieurs fréquentent de plus en plus ces établissements et le gouvernement laotien est conscient de l’opportunité financière qui se présente. Aussi, de nouvelles routes connectées aux voies rapides sont-elles en train d’être aménagées… Pour les autorités, ces démarches représentent la première étape d’un grand projet consistant à créer des stations balnéaires ambitieuses jumelées à un plan industriel mettant en avant les jeux de hasard. Ce projet devrait très prochainement attirer des investisseurs venus du monde entier et le gouvernement laotien promet qu’aucune taxe ou impôt ne leur sera prélevé.

Le slogan utilisé par le gouvernement pour inciter les étrangers à investir dans les SEZs est « vous investissez, nous vous accueillons ; vous vous faite de l’argent et nous nous développons ». Une invitation qui ne passe pas par quatre chemins et que Macao voit d’un très mauvais œil. Le fondateur du groupe de casino Kings Romans, dont le siège est implanté à Hong Kong, M. Zhao Wei, sait pertinemment que les SEZs (pour Special Economic Zone) représentent des opportunités financières particulièrement attractives. Il a d’ailleurs récemment bâti son dernier établissement « Macau of the Mékong », un complexe hôtelier de 15 000m² comprenant plus de 150 tables de jeux et près de 170 machines électroniques qui semblent déjà faire fureur. Il s’agirait d’un projet de 500 millions de dollars américains qui devrait rapporter à la société le triple de la somme investie. « Macau of the Mékong » est donc un bel euphémisme, mais le jeu de mot pourrait se transformer en réalité dans les années à venir…

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !