Casino News

Le Bingo pour aider les patients hospitalisés à combattre la dépression

Melissa Herrera 9 septembre 2011 - 14:30:21
nhs hospital

Selon un récent article de notre confrère britannique birminghammail.net, les spécialistes de la santé utiliseraient fréquemment le bingo pour remonter le moral des internes d’hôpitaux. Ce jeu de casino atypique aurait des vertus socialisantes et permettrait aux patients de renforcer leur mental dans un environnement qui est, il faut le dire, souvent terne.

Aider le patient à rester optimiste

Pour le Docteur Orders, jeune médecin de l’hôpital de Walsall’s Manor, au Royaume-Uni, le jeu de bingo est une aubaine. A l’instar du Scrabbles, ce jeu est proposé comme un passe-temps au moment du goûter –nos amis britanniques sont bien-sûr friands de thé- et permet aux patients de moins s’isoler et, parfois même, d’être plus vite remis sur pieds. Des sessions de bingo sont ainsi préconisées dans cet établissement en plus des méthodes de traitement classiques, l’objet étant de réduire l’utilisation de substances analgésiques et de remplacer les besoins médicamenteux des personnes hospitalisées par des nécessités sociologiques : l’estime de soi, le besoin d’apprendre à connaître autrui et bien plus.

Le bingo est une initiative ludique et fait partie d’un programme de rétablissement par le jeu dont le nom est Kissing it Better. L’objectif de ce programme est d’encourager la remise sur pied rapide des personnes hospitalisées à travers des activités telles que la poésie, la musique mais aussi des dégustations de thé et des soins de beauté. « Croyez-le ou non, mais les malades qui prennent part à ces activités ont plus de chance d’assumer leur handicap, de le combattre et surtout d’éviter une dépression », confie le Docteur Orders.

Le bingo pour réduire les dépenses des établissements

Si le bingo sert à combler les besoins émotionnels des patients et à réduire l’utilisation d’analgésiques, ce jeu permet surtout de diminuer les frais des établissements hospitaliers en général. Pour le Docteur Vivienne Nathanson, responsable de la British Medical Association, le bingo peut être un facteur de guérison important, d’autant plus si la récupération des patients est plus rapide que les délais initiaux. Cela sous-entend qu’ils passeraient moins de temps au sein de l’hôpital ou de la clinique et que l’établissement en question ferait moins de frais. Le Ministère de la Santé britannique songe actuellement à entreprendre des mesures pour initier dans chaque hôpital des programmes similaires à Kissing it Better.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !