Casino News

iGaming : l'événement de l'année approche pour le Danemark !

Edouard Lopez 20 décembre 2011 - 20:33:22
iGaming : l'événement de l'année approche pour le Danemark !

Dès le premier janvier de la nouvelle année, le Danemark officialisera la légalisation des jeux de casino en ligne dans son territoire. Cet état-membre de l’Union Européenne sera en effet l’un des premiers à ouvrir son marché à la concurrence internationale. Les bénéficiaires de licences de jeux sont d’ores et déjà nombreux dans ce pays.

Plus de trente-huit opérateurs concernés

Le 1er janvier de la nouvelle année pourrait être synonyme de nouvelle ère pour le Danemark, ce pays ayant décidé de procéder à une régulation des jeux de casino en ligne à l’intérieur de ses frontières. Et les choses ne semblent guère traîner puisque déjà 38 opérateurs ont reçu au moins une licence délivrée par l’autorité du jeu danoise. Ces sociétés sont dorénavant en mesure d’offrir leurs services et prestations aux parieurs scandinaves. Parmi les récents destinataires de licences d’exploitation, on notera qu’il y a neuf entreprises nationales et une grande majorité d’opérateurs domiciliés à Malte. Près de 60 compagnies ont candidaté pour tenter d’obtenir un agrément, ce qui signifie que presque la moitié d’entre-elles ont essuyé un refus.

« Près de 60 compagnies ont candidaté pour tenter d’obtenir un agrément, ce qui signifie que presque la moitié d’entre-elles ont essuyé un refus ».

Parmi les entreprises déjà susceptibles d’opérer au Danemark, il y a 888, Cryptologic ou encore Unibet. Si l’univers des paris sportifs est donc bien représenté, les opérateurs de casino en ligne ne manquent pas à l’appel. Ainsi, Casino.net, propulsé par Boss Media, mais aussi VipCasino.com, InterCasino.com, casino888.dk et RoxyPalace seront du rendez-vous.

Des sanctions immédiates pour les sites illégaux

Selon M. Thor Möger Pedersen, ministre danois des finances, les sanctions seront immédiates à l’encontre des opérateurs illégaux. « Dès janvier 2012, l’industrie des jeux de hasard en ligne sera ouverte aux opérateurs étrangers. Cela sera l’occasion pour les opérateurs licenciés et proposant des jeux de casino ou des paris en ligne de contribuer au développement de notre société. Les sites web non-licenciés, qui sont considérés comme illégaux, seront quant à eux bloqués» , a-t-il récemment déclaré.

Dès le mois de janvier, les entreprises clandestines qui offriront des jeux de casino sans licence seront punies. Il faut savoir que les sociétés légales devront tout de même payer un impôt de 20% sur le produit brut des jeux, moyen pour elles de contribuer aux finances de l’état. Au Danemark, même si le poker en ligne devrait représenter l’activité de paris majeure, la totalité des jeux typiques des casinos sera autorisé, un schéma que la France semble avoir du mal à vouloir reproduire… En effet, les joueurs de l’hexagone ne doivent pas attendre de révision du marché français avant les élections présidentielles de 2012.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !