Casino News

Législations iGaming: des nouvelles contradictoires en Belgique, Grèce and Géorgie

Edouard Lopez 16 décembre 2011 - 14:40:49
jeu argent ligne design

La Belgique, la Grèce et la Géorgie sont certains des pays européens qui souhaitent entamer un processus de législation des jeux de casino en ligne dans leur territoire. Toutefois, pour quelques-uns d’entre eux, la tâche se complique…

Une législation belge inéquitable

drapeau belge

Les nouvelles ne sont décidemment pas bonnes du côté du voisin belge. Le pays s’empresse d’officialiser sa régulation draconienne et inéquitable, se moquant de toutes les critiques émanant de l’Union Européenne. Dès janvier 2012, les fournisseurs Internet Telenet, Belgacom, Base et Mobistar seront contraints de bloquer l’accès à tous les sites de jeux d’argent virtuels n’étant pas hébergés en Belgique. La Belgian Gaming Commission a déjà fourni une liste aux fournisseurs d’accès à Internet : cette dernière comprend l’ensemble des sites qui sont actifs en Belgique mais qui ne seront plus autorisés suite à la régulation. Des données statistiques ont relevé que seulement 40 000 joueurs belges misaient sur des plateformes de jeux virtuels légales contre plus de 200 000 sur des sites non tolérés. Toutefois, certains opérateurs étrangers ont décidé de traîner l’état belge devant la Cour Européenne de Justice afin de dénoncer le caractère hostile et discriminatoire de sa législation iGaming.

drapeau grec

La Grèce peine à sanctionner les opérateurs illégaux

En Grèce, contrairement à la Belgique, les hommes d’état ont du mal à sanctionner les opérateurs qui évoluent de façon illicite, c’est-à-dire sans avoir de licence d’exploitation en leur possession. Pourtant, le Président du Comité de Surveillance et de Contrôle des Jeux grec, M. Evgenios Giannakopoulos, avait porté l’attention sur le fait que les entreprises non-licenciées généraient à elles seules près de 7 milliards de dollars par an. Ces revenus sont d’ailleurs injustement non-imposables puisque non-déclarés. Cela ferait perdre plusieurs millions d’euros chaque année à la trésorerie du gouvernement. Les membres du parlement grecs sont conscients que sanctionner les opérateurs illégaux est une opération difficile et fastidieuse. Aucun résultat majeur n’est d’ailleurs attendu avant les six mois qui succèderont le 1er janvier 2012.

drapeau georgie

Les casinos en ligne prolifèrent en Géorgie

La Géorgie est un pays eurasien peu connu où les casinos en ligne prolifèrent à une vitesse grand v. L’augmentation de sites de jeux d’argent a doublé dans ce pays et est largement supérieure à celle qui a été relevée au niveau mondial. L’accès plus facile à l’Internet a d’ailleurs largement contribué à l’expansion de plateformes de jeux virtuels. En Géorgie, il suffit d’avoir une licence destinée à l’exploitation de casinos terrestres pour pouvoir proposer ses services sur le web. Toutefois, cette dernière à un coût qui n’est pas des moindres : 2 millions de livres sterling ! Pour le moment, seuls les jeux de casino et le poker sont autorisés en Géorgie.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !