Casino News

Les Douanes mènent la vie dure à ‘Mamie Loto’ pour absence de comptabilité et jeu clandestin

Tracy Neeworth 12 octobre 2011 - 15:14:37
carton loto

Notre confrère RTL a rapporté il y a deux jours qu’une retraitée de 75 ans, Micheline, est poursuivie par le service des Douanes pour avoir organisé des « soirées Loto » dans son domicile. Les Douanes réclament à Micheline pas moins de 50 000€…

Parce qu’on ne peut même plus jouer tranquille chez soi !

Poursuivie par les Douanes, Micheline, petite septuagénaire qui a la passion du jeu de loto, est coupable d’avoir tenu des sessions de jeux d’argent chez elle sans autorisation. Au regard de la loi, elle serait donc une organisatrice clandestine de cercle de jeu. Sauf que les nombreux gains obtenus au cours de ces parties entre amis ont tous été reversés à des associations caritatives. Appelée affectivement « Mamie Loto » par les habitants de Charleville-Mézières, Micheline aurait déjà le soutien du procureur, qui a conclu que la petite mamie ne cherchait en aucun cas à s’enrichir. Toutefois, la justice estime que cette dernière doit de l’argent non-déclaré aux impôts !

« Depuis quelques années, il est interdit aux citoyens de jouer de l’argent sans posséder de structures légales. Pour chaque jeu, il est apparemment nécessaire de tenir des comptabilités assidues et de remplir des déclarations obligatoires ».

Depuis quelques années, il est interdit aux citoyens de jouer de l’argent sans posséder de structures légales. Pour chaque jeu, il est apparemment nécessaire de tenir des comptabilités assidues et de remplir des déclarations obligatoires. En gros, cela signifie que l’on ne peut même pas jouer au poker tranquille chez soi, même si c’est pour miser des cacahuètes !

Jugement le 31 octobre…

Nous saurons le 31 octobre si Micheline écopera de pénalités, voire de sanctions plus graves telles que l’emprisonnement. Brave citoyenne de la région de Reims, Micheline jouait tout de même au Loto depuis 8 ans. Sa retraite est très modeste et ses intentions généreuses, puisque l’ensemble des gains qu’elle a obtenu ont été reversés à des organisations caritatives. Sauf que l’État, endetté jusqu’à la moelle, n’a rien d’autre à faire que de taxer une petite mamie de 75 ans ! Si ça ce n’est pas le comble !

La question reste à savoir si la loi peut s’appliquer dans le cas de Micheline. Cela est le cas théoriquement puisque cette dernière n’a pas payé l’impôt sur les établissements de jeu. Mais parler de cercle de jeu clandestin semble tout de même excessif voire même outrageux. Les gains de 50 000€, s’ils ont bel et bien été reversés pour des causes sociales ou humanitaires, ne peuvent pas faire l’objet d’imposition. Nous sommes en tout cas de tout cœur avec « Mamie Loto » et lui souhaitons bon courage !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !