Casino News

Les capitales des jeux de casino décident de changer de trajectoire !

Tracy Neeworth 3 mai 2011 - 14:02:13
Les capitales des jeux de casino décident de changer de trajectoire !

Alors que Las Vegas continue à subir les terribles effets de la crise, l’industrie du jeu poursuit son expansion à Macao avec un PIB augmentant de 40% chaque année. Le nouvel eldorado du jeu serait suivi de près par une nouvelle capitale émergeante : Singapour.

Tant de scénarios bouleversés en l’espace de cinq ans, car rappelons-nous qu’en 2006, la capitale du Nevada que l’on surnomme toujours « Sin City », régnait en seul maître. Or, quand bien même les touristes continuent à affluer, ils n’ont plus le même budget. Plus de virées dans le Strip Boulevard, plus de parties endiablées au Bellagio Hotel ou au Venetian. En réduisant de manière conséquente leurs dépenses, les parieurs d’un temps refreinent également toute la démesure et l’excitation de cet enfer du jeu made-in USA.

Un leader confortablement installé

De plus, cela fait déjà presque plus de deux ans que Macao a ravi la place de capitale des jeux de casino à Las Vegas. Cette ancienne colonie portugaise s’est convertie en une Mecque des jeux d’argent en un temps record. Seule région où les paris sont autorisés au sein d’un des derniers pays communistes au monde, Macao est riche en symboles : liberté, émancipation et bien-sûr richesse. Car les dirigeants de casinos terrestres investissent dans cette ville des milliards de dollars par an, lui permettant ainsi d’augmenter de 40% son PIB chaque année.

Mais la croissance fulgurante de Macao n’est pas prête de s’éteindre. Les experts s’attendent à ce que la nouvelle capitale du jeu augmente de 33% ses revenus annuels en 2012, ce qui lui confèrerait un chiffre d’affaires exceptionnel de plus de 31 milliards de dollars.

Un suiveur pour ruiner la réputation de Las Vegas

Pour corser l’addition, il apparaitrait qu’un autre concurrent potentiel à la première place ne vienne définitivement briser les espoirs de retour de « Sin City ». Singapour, ancien siège des jeux de casino en Asie, n’a légalisé les activités de paris qu’en 2005 mais menace déjà Las Vegas. Selon les statistiques de la Royal Bank of Scotland, deux petites années seraient suffisantes pour que Las Vegas se retrouve à la troisième place. La raison d’un tel phénomène serait l’essor d’établissements de renommée internationale tels que le Marina Bay Sand, qui peut atteindre jusqu’à 6 milliards de dollars de revenus annuels. Déjà dépassé par Macao, Las Vegas est donc dans le viseur de Singapour, qui a un potentiel au moins égal à celui de la « Cité du Vice ».

D’autres casinos internationaux attractifs

Loin derrière Macao ou même Singapour, certaines régions font tout de même bonne figure en vue de leurs performances économiques respectives. C’est notamment le cas d’Atlantic City, dont le produit brut des jeux est concurrentiel. Dans la principauté de Monaco, le Casino de Monte-Carlo fait lui aussi partie du classement des capitales de jeux de casino. Bénéficiant d’une image gratifiante et élégante, ce casino monégasque est l’un des plus prestigieux de cette dernière décennie.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !