Casino News

Les casinos en ligne critiqués par le gouvernement

2 mars 2010 - 10:25:40
Les casinos en ligne critiqués par le gouvernement

L’industrie des jeux de casino et paris en ligne a reçu les blâmes de plusieurs gouvernements ces derniers jours. En effet, devant l’augmentation des sites illégaux et l’essor de la corruption dans les sports, les états européens ont accusé l’industrie des jeux de hasard en ligne, et notamment les sociétés privées, les institutions bancaires et les sponsors. Le mouvement de protestation a éveillé la colère de la Remote Gambling Association (RGA).

Les casinos en ligne coulent sous les contraintes

Les opérateurs de jeux d’argent en ligne doivent aujourd’hui supporter le poids de lourdes contraintes imposées par les gouvernements. En effet, tous payent des taxes aux organismes qui sont en charge de veiller à la régulation des activités de jeux d’argent. Soulignant le fait que les contrats de sponsorisation et la publicité faisaient déjà la promotion des jeux d’argent virtuels en Europe, la RGA a défendu les opérateurs en affirmant que ces derniers avaient déjà reversé en 2009 plus de 4,75 milliards de dollars aux clubs qu’ils promeuvent.

« Les accusations des dirigeants européens seraient donc injustes et infondés et il est évident que les opérateurs soient exonérés de taxes supplémentaires si l’on en croit les dires de la RGA ».Selon la RGA, le débat des opérateurs de paris en ligne et de la corruption dans le milieu du sport n’a pas raison d’être. Les sites de poker, casino et paris sportifs contribuent énormément au développement des clubs. Par ailleurs, le niveau de corruption serait surestimé selon la Remote Gambling Association. Les accusations des dirigeants européens seraient donc injustes et infondés et il est évident que les opérateurs soient exonérés de taxes supplémentaires si l’on en croit les dires de la RGA.

Mettre fin au monopole des jeux d’argent

Partout en Europe, les gouvernements et les sociétés privées se livrent un combat âpre. Et il est évident que derrière les accusations citées plus haut se cachent un problème beaucoup plus important : celui du monopole des activités de jeux d’argent en Europe. Le cas des Etats-Unis a prouvé que le marché des jeux en ligne est un secteur parmi les plus rentables. Certains états fédéraux américains vivent principalement des jeux, c’est notamment le cas du Texas et du Nevada, où la popularité des jeux de casino est historique. Cependant, dans d’autres pays anglophones tels que l’Angleterre, l’activité des jeux de hasard ont déjà eu des répercussions négatives sur les populations jeunes : l’incitation de dépenser de l’argent et l’envie de dépasser les limites imposées par la minorité statutaire en sont les principales raisons.

En France, le projet de loi sur l'ouverture des jeux en ligne est en cours d'examen au parlement. Le Sénat a déjà voté des décisions en première lecture. Les principales dispositions doivent maintenant repasser devant les députés. L'objectif reste une mise en œuvre dès le premier juin de cette année, juste à temps pour la Coupe du Monde de football.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !