Casino News

Les jeux d’argent sur Facebook sont absolument inacceptables !

Yannick Martial 4 janvier 2012 - 14:03:04
Les jeux d’argent sur Facebook sont absolument inacceptables !

Récemment, le site de réseau social Facebook a pris la décision de se lancer dans les jeux d’argent en ligne, raison pour laquelle il a également élargi sa gamme de divertissements. Or, les politiques et intellectuels blâment sévèrement l’approche de Mark Zuckerberg, qui cherche à attirer les enfants en les confrontant aux jeux d’argent réel.

La Grande Bretagne comme terrain d’essai…

Le site de réseau social numéro un de la planète veut expérimenter ses activités de jeux d’argent en Grande Bretagne en proposant des divertissements tels que le bingo, la roulette, le poker et les machines à sous. Alors que les utilisateurs peuvent en ce moment s’amuser à ces divers jeux en utilisant des crédits virtuels, ils devront à l’avenir dépenser de l’argent réel pour continuer à jouer à leur guise. Les usagers de Facebook en Angleterre vont donc servir de cobaye, une responsabilité qu’ils sont prêts à endosser avec un certain honneur sauf que plus de trois millions des individus qui utilisent Facebook en Grande Bretagne sont des mineurs âgés de 13 à 17 ans…

« Les usagers de Facebook en Angleterre vont donc servir de cobaye, une responsabilité qu’ils sont prêts à endosser avec un certain honneur sauf que plus de trois millions des individus qui utilisent Facebook en Grande Bretagne sont des mineurs âgés de 13 à 17 ans… »

M. Robert Lefever, Directeur et Fondateur d’un centre de désintoxication –et qui est amené à traiter des cas de toxicomanie et d’alcoolisme tous les jours, estime que « l’introduction de jeux sur Facebook est une façon cynique pour l’industrie des jeux d’argent virtuels de trouver de nouveaux marchés, en les faisant ressembler à des jeux plus acceptables ».

Les politiques montent au créneau

Pour le député travailliste Louise Ellman, la démarche de Facebook est une préoccupation majeure. Cette dernière est inquiète par rapport à l’ampleur que prend Facebook et « l’impact que le site de réseau social pourrait avoir sur les enfants et toutes les autres personnes vulnérables ». Facebook tente de se défendre en affirmant que son nouveau mécanisme permettra de responsabiliser les enfants à travers les jeux de hasard, passerelle vers des jeux plus sérieux. Or, beaucoup de politiques suggèrent qu’il faut sécuriser les mineurs par rapport à la normalisation du jeu.

Il est évident que Facebook cherche surtout à trouver de nouvelles ressources et de nouveaux revenus. La conquête d’un nouveau marché est le véritable objectif de Facebook, qui se cache derrière un prétexte, une invention qui lui permet de faire parler de lui. Or, Mark Zuckerberg devrait prêter attention aux récentes statistiques de fréquentation de son site : au dernier trimestre de l’année 2011, le réseau social aurait perdu près d’un million d’utilisateurs. Serait-ce le début du déclin du logo blanc sous fond bleu ?

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !