Casino News

Régulation européenne: le Danemark entame les préparatifs

Melissa Herrera 2 décembre 2011 - 15:09:30
drapeau danois

Le marché des jeux d’argent en ligne danois entrera dans sa phase de régulation dès 2012. De ce fait, le pays entame les préparatifs qui lui permettront d’amorcer le lancement de ce nouveau secteur dans les meilleures conditions. La DGA (Danish Gambling Authority) est évidemment l’un des acteurs iGaming les plus concernés par ce changement.

La DGA multiplie les coopérations avec les organismes de régulation européens

La Danish Gambling Authority s’est approchée de plusieurs organismes de régulation européens en vue de partenariats et de coopérations majeures. L’objectif est en effet d’harmoniser les processus de contrôle et d’échanger les données recueillies par les régulateurs afin de maximiser l’efficacité de leurs opérations. Ainsi, un accord aurait été fait entre la DGA et l’IMGSC (Isle of Man Gambling Supervision Commission). Une autre collaboration du même type a également été conclue entre l’organisme danois et l’Alderney Gaming Control Commission.

« Un accord aurait été fait entre la DGA et l’IMGSC (Isle of Man Gambling Supervision Commission). Une autre collaboration du même type a également été conclue entre l’organisme danois et l’Alderney Gaming Control Commission ».

Toutefois, ces coopérations ne prendront effet qu’une fois que le Danish Gaming Act entrera en vigueur en janvier 2012. Bien que les détails de ces coopérations n’aient pas été communiquées au grand public, leurs objectifs restent prévisibles : créer des normes de licences standards à l’échelle européenne, facilité l’accès à des systèmes de régulation judicieux et contrôlés, et bien plus. Quant aux opérateurs, ils devront toujours passer par un certain nombre de formalités, comme c’est déjà le cas dans plusieurs juridictions.

La Commission Européenne témoin d’une modification

La DGA a également fait part à la Commission Européenne d’un changement dans les conditions qu’elle a l’intention d’imposer aux opérateurs. Cette modification concerne la localisation des serveurs utilisés par les salles de casino, de poker et de paris sportifs en ligne. Dorénavant, les sociétés offshores pourront demander une licence même si elles ne sont pas implantées au Danemark. Toutefois, les opérateurs offshores devront laisser à la DGA un accès direct à leur système afin que cette dernière puisse y effectuer les contrôles adéquats. Afin de donner plus de précision quant à cette modification des conditions, la DGA tiendra une réunion d’information à Copenhague le 20 décembre 2011.

D’un point de vue tout autre, l’entreprise d’état Danske Spil, qui détient le monopole des jeux d’argent dans le pays, a annoncé le lancement d’une plateforme de paris sportifs afin de permettre la transition de ses activités en vue de la libéralisation. Le site web de Danske Spil devrait normalement être disponible dès mars 2012.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !