Casino News

Vers une acceptation des jeux d’argent en ligne dans toute l'Europe !

Tracy Neeworth 2 juillet 2011 - 14:28:03
Vers une acceptation des jeux d’argent en ligne dans toute l'Europe !

Le Royaume-Uni mais aussi certains pays scandinaves tels que la Finlande sont parvenus à décider d’une régulation des jeux de hasard sur Internet avec succès. Depuis 2008, des régions de l’Est comme la Bulgarie ont-elles aussi tenté de se mettre au diapason. Le constat reste tout de même que les vieux aprioris et préjugés liés aux jeux d’argent sur le web sont en constante diminution.

La fin des préjugés

Les autorités gouvernementales et les citoyens d’Europe ont pendant longtemps vus les jeux de hasard sur Internet sous un mauvais œil, incapables de discerner ses avantages de ses inconvénients. Jeu compulsif, addiction maladive, isolement, pertes financières furent longtemps les seules expressions associées aux jeux de casino et de poker en ligne. Mais force est de constater que l’industrie des jeux de hasard sur le web représente à présent un pilier de l’économie pour la plupart des nations qui ont opté pour ce modèle. Le Royaume-Uni, qui a tenté de réguler son marché des jeux de casino virtuels dès 2005, génère près de 4,5 milliards de livres sterling chaque année grâce aux établissements de jeux et de paris en ligne.

Consciente que la clé du succès est de bâtir un marché des jeux parfaitement régulé, la Bulgarie a tenté dès 2008 d’entamer un processus de légalisation avec un impôt sur les bénéfices de 17%. Mais au mois de mai de la même année, la Commission Européenne fut contraint de rejeter le projet de révision. Les raisons : des restrictions sur la publicité, sans qui les opérateurs ne peuvent rendre leurs sites web attractifs ainsi que la nécessité d’attribuer des licences d’exploitation uniquement aux prestataires de jeux en ligne ayant cinq ans d’expérience. La Commission Européenne elle-même semble très pointilleuse dans ses modalités de sélection et ne peut donner sa confiance qu’à des opérateurs qui ont déjà confirmé et leur fiabilité, et leur professionnalisme, tant d’ingrédients qui démontrent tout le sérieux d’une industrie en pleine croissance.

Des difficultés qui s’accumulent

Toutefois, nombreuses sont les difficultés en l’attente d’une régulation globale des jeux d’argent en ligne en Europe. La principale d’entre elles parait bien paradoxale, puisqu’une régulation peut faire perdre des millions d’euros à certains opérateurs déjà implantés, et dont les services ont déjà convaincu auprès de la clientèle européenne. Aussi faut-il savoir que plus de 200 sites de jeux d’argent en ligne offrent des paris dans langue bulgare et que le Lev, au même titre que l’euro, y est affiché comme une devise internationale. La Bulgarie doit-elle donc agir de son plein gré, ou bien écouté les avertissements de la Commission Européenne, épaulée par l’EGBA (European Gaming and Betting Association) ?

De plus, l’autre contrainte est qu’une multitude de sites sont considérés comme « nocifs » par la Commission Européenne. De récentes statistiques montrent ainsi que près de 14 000 sites actifs fonctionnent sans autorisation. Or, nous savons que la Commission Européenne est très attachée à la protection des joueurs et que parier dans de tels sites signifie accepter d’être traité par des casinos en ligne frauduleux.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !