Casino News

Las Vegas, un modèle économique pour la crise européenne ?

Yannick Martial 22 mars 2012 - 15:40:12
Las Vegas, un modèle économique pour la crise européenne ?

Alors que les casinos de Las Vegas ne se sont jamais aussi bien portés depuis trois ans, les pays d’Europe cherchent à tout prix à réduire leur déficit. L’Espagne, qui est l’un des états les plus endettés du vieux continent, aimerait recopier le modèle de la « ville du pêché » et faire de l’une de ses mégalopoles le centre névralgique de plusieurs activités de jeux d’argent. Malheureusement, en voulant bâtir Euro Vegas, le gouvernement doit faire avec les foudres et contestations de la population…

Un Las Vegas européen mal perçu…

L’Espagne a pour projet de construire un centre attractif nommé Euro Vegas. Il rassemblerait douze hôtels de haut standing contenant pas moins de 3 000 chambres, un centre commercial gigantesque d’à peu près 50 000 mètres carrés et bien-sûr de multiples casinos. Euro Vegas s’étendrait le long de 200 hectares et accueillerait chaque année autour de 20 millions de visiteurs annuels. Ce vaste projet a un coût, soit la bagatelle de 17 milliards d’euros.

« La Catalogne toute entière se positionne contre l’officialisation de ce projet qui pourrait nuire à l’équilibre du paysage urbain et amener son lot d’inconvénients aux habitants et commerces locaux ».

Cependant, le gouvernement, qui a même depuis peu reçu le soutien du grand homme d’affaires des casinos, Sheldon Adelson- propriétaire du Las Vegas Sands et de plusieurs autres complexes de jeux à Macao et Singapour, se trouve dans une impasse. Non seulement, le choix de la ville qui abritera Euro Vegas doit être fait mais la population mène une vague de protestation depuis déjà plusieurs mois. La Catalogne toute entière se positionne contre l’officialisation de ce projet qui pourrait nuire à l’équilibre du paysage urbain et amener son lot d’inconvénients aux habitants et commerces locaux. Pourtant, Euro Vegas pourrait accroître les recettes de l’économie locale et diminuer le taux de chômage puisque le projet devrait générer plus de 180 000 nouveaux emplois.

L’hésitation réside entre Barcelone et Madrid

Adelson, chef d’orchestre du projet Euro Vegas, ne sait pas encore si le lieu d’implantation du complexe gigantissime sera Barcelone ou Madrid car chaque président de région fait tout son possible pour conquérir le cœur de l’homme d’affaires. Ainsi, Adelson se serait déjà entretenu à cinq reprises avec la présidente de la région autonome de Madrid. Quant aux dirigeants catalans, ils seraient prêts à lui vendre un espace immense longeant les étangs de Remolar et de la Murtra, deux régions qui sont pourtant protégées.

On imagine évidemment que la ville choisie pourra assez largement renflouer ses caisses et réduire son chômage de manière considérable. Autant le dire, que cela soit Barcelone ou Madrid, l’élue aura littéralement remporté le jackpot !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !