Casino News

Bwin.Party dans le viseur d’Amaya Gaming et de Playtech ?

Melissa Herrera 20 novembre 2014 - 05:08:01
digital entertainment

L’opérateur légendaire Bwin.Party Digital Entertainment attise de plus en plus la curiosité de ses rivaux. En effet, dans un récent communiqué, la société iGaming au capital boursier d’un milliard d’euros a confirmé qu’elle pourrait être rachetée dans un futur proche. Deux groupes d’envergure internationale se sont déjà positionnés : Playtech, mais aussi et surtout Amaya Gaming, qui excelle depuis plusieurs années dans cet exercice.

Après Chartwell, Cryptologic, et Poker Stars, peut-être Bwin.Party

Les dirigeants de Bwin.Party ont été clairs à ce sujet. Dans un récent communiqué, ils ont affirmé que le conglomérat spécialisé dans les jeux de hasard en ligne était à vendre. Cette information pourrait bel et bien donner des idées au groupe canadien Amaya Gaming. Basée à Toronto, la firme a avalé un nombre significatif d’entreprises iGaming, renforçant ainsi son capital humain, logistique et technique. En effet, Chartwell, Cryptologic, Full Tilt Poker et Poker Stars ont tous succombé devant la puissance de l’enseigne B2B, qui s’érige sans surprise comme le mieux armé des acquéreurs potentiels de Bwin.Party. Si Playtech est également sur le coup, Amaya Gaming affiche un profil beaucoup plus séduisant. Seul le critère financier pourrait lui porter préjudice. Il faut dire que la société de l’Ontario a multiplié les investissements mais ne les a pas encore tout à fait rentabilisés. Reste que nous savons de source sûre que Bwin.Party est déjà en négociation avec les deux parties.

« Rien n’est donc fait au hasard : la direction est prête à faire monter les enchères de sorte à signer une transaction forte en matière de plus-value ».

« On a entamé des discussions avec un certain nombre d’acheteurs », a même confié un porte-parole de Bwin.Party devant les médias américains, lundi dernier. Une telle confidence a notamment permis d’augmenter la valeur des actions de Bwin.Party sur les marchés boursiers. Rien n’est donc fait au hasard : la direction est prête à faire monter les enchères de sorte à signer une transaction forte en matière de plus-value.

Amaya Gaming à la conquête du marché du poker en ligne

Vous l’aurez compris, Amaya Gaming et Playtech sont en pole position en ce qui concerne l’acquisition du réseau Bwin.Party. Mais le premier pourrait rapidement creuser l’écart sur son suiveur. Rappelons qu’Amaya Gaming a racheté Old Ford Ltd, la maison-mère de Rational Group – qui exploitait elle-même Poker Stars et Full Tilt Poker –, pour quelques 4,5 milliards d’euros plus tôt cette année. Et il se trouve que l’acquisition de Bwin.Party est une manœuvre stratégique logique pour la firme nord-étasunienne. En rachetant les droits de Bwin et Party Poker, Amaya Gaming éradiquerait toute concurrence au sein du secteur du poker sur internet. En effet, Amaya Gaming aurait le monopole sur l’ensemble du marché aux USA, une situation idyllique pour un opérateur que plus rien ne pourrait atteindre ni mettre en danger.

Pour autant, le positionnement de Playtech sur ce dossier n’est pas à prendre à la légère. Avec pas moins de 385 millions d’euros de liquidités à son actif, le groupe londonien n’aurait aucun mal à valider la transaction. N’oublions d’ailleurs pas que Playtech avait annoncé le mois dernier être en mesure de « changer de dimension » suite à une probable acquisition prestigieuse. La corrélation est évidente. Cependant, Amaya Gaming et Playtech pourraient avoir à écarter une autre menace en la personne de Ladbrokes.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !