Casino News

Jamais deux sans trois, le casino d’Aix-en-Provence est victime d’un nouveau braquage…

Yannick Martial 15 février 2016 - 14:04:49
Jamais deux sans trois, le casino d’Aix-en-Provence est victime d’un nouveau braquage…

Il s’était offert un répit de quatre bonnes années. Mais cela ne l’a jamais mis à l’abri d’une nouvelle attaque. Samedi dernier, à 02 heures du matin, le casino Partouche d’Aix-en-Provence a subi un nouveau braquage, le troisième de son histoire. La dernière attaque fut toutefois plus violente que les deux précédentes – elles s’étaient tenues en avril puis en juin 2011. En effet, l’intrusion d’un commando lourdement armé a semé la panique parmi les clients de l’établissement, causant de nombreux blessés.

Les clients, choqués, ont cru à un attentat

« Dans la terreur, une quinzaine de joueurs furent blessés alors qu’ils cherchaient à atteindre les issues de secours. »

Un groupe de trois à quatre individus cagoulés et équipés d’armes de poing ont fait irruption au Pasino d’Aix-en-Provence dans la nuit de vendredi à samedi dernier, créant une vague de panique sans précédent. Conséquence : les 700 clients du casino, qui croyaient à un attentat, ont immédiatement cherché à s’en échapper. Dans la terreur, une quinzaine de joueurs furent blessés alors qu’ils espéraient atteindre les issues de secours. Parmi ces derniers, dix d’entre eux reçurent des soins sur place tandis que quatre autres furent immédiatement transportés à l’hôpital. C’est néanmoins dans les esprits que les plus gros dommages ont été causés. Pour beaucoup, cette attaque ressemblait aux attentats qui eurent lieu à Paris trois mois auparavant.

Un sacré remue-ménage pour… 4 000 euros

Le braquage fut parfaitement exécuté et n’aurait duré qu’une poignée de minutes. Une fois en possession de la caisse, les auteurs de l’assaut ont pris la fuite dans une berline noire en direction de Marseille. D’après un employé du casino, le butin ne dépasserait pas les 4 000€, soit 1 000€ par tête. Étant donné cette somme ridicule, les malfaiteurs auraient probablement mieux fait de jouer au loto… Il est peut-être trop tard, toutefois. Effectivement, la brigade de répression du grand banditisme est dorénavant à leur trousse.

À noter que le casino d’Aix-en-Provence a rouvert ses portes dès samedi à 09 heures. La direction de l’établissement a déclaré que la sécurité allait être renforcée.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !