Casino News

Croupier : bientôt un métier du passé ?

Yannick Martial 30 novembre 2015 - 17:30:23
metier croupier casino

On imaginerait mal les cercles de jeux sans eux. Pourtant, les croupiers pourraient bien être amenés à disparaître dans un futur plus ou moins proche. Alors que les casinos en ligne ont redonné vie aux live dealers en les transformant en véritable phénomène de mode, les croupiers que l’on a l’habitude de voir aux tables de blackjack ou de roulette des établissements de jeux terrestres sont susceptibles d’appartenir au passé.

Le licenciement comme remède anti-crise

La relation confidentielle que vous pouvez avoir avec votre croupier favori pourrait bel et bien être anéantie en un instant. Crise économique oblige, les établissements de jeux terrestres cherchent à se séparer de leur personnel, qui en plus d’être encombrant, coûte cher. Nombreux sont les casinos français à vouloir s’inspirer du Québec, où la Société des Casinos du même nom a décidé de remplacer l’humain par des machines. Ainsi, dans les casinos de la SCQ – notamment à Montréal –, on trouve régulièrement des jeux électroniques qui font aussi bien que l’homme (sans le côté social bien évidemment). Difficile aujourd’hui de passer à côté de cette numérisation du travail…

« Une table de roulette électronique peut accueillir 14 joueurs simultanément, soit le double d’une table traditionnelle, et toute tentative de fraude y est impossible. »

Sans surprise aucune, l’objectif d’une telle manœuvre est bien évidemment de rééquilibrer les comptes et de parvenir à retrouver une certaine forme de rentabilité. Les casinotiers se félicitent des prouesses affichées par les tables électroniques. À titre d’exemple, une table de roulette de ce type peut accueillir 14 joueurs simultanément, soit le double d’une table traditionnelle, et toute tentative de fraude y est impossible.

Quand les casinos en ligne s’en frottent les mains…

L’éviction des croupiers est clairement favorable à l’expansion des casinos en ligne. Les syndicats sont d’ailleurs les premiers à l’affirmer : en temps normal, le lien qui existe entre le joueur et le croupier est un lien humain, un lien dérivé de l’affect. Or, remplacer l’humain par une machine romprait tout lien de la sorte. « Autant rester chez soi devant son ordinateur pour jouer sur un casino en ligne », avance un représentant de la CGT à Lyon.

Quant aux croupiers, ils ont malheureusement bien raison de croire que leurs emplois seront amenés à disparaître. Mais quand on est gérant d’un casino, peut-on refuser de telles rentrées d’argent ? Faut-il constamment sacrifier l’humain au dépend du profit ?

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !