Casino News

De plus en plus de joueurs en ligne illégaux en France !

Edouard Lopez 1 février 2013 - 14:29:16
De plus en plus de joueurs en ligne illégaux en France !

Depuis mai 2010, l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne), décerne des licences à certains opérateurs de jeux d’argent en ligne. L’instauration de cet organisme avait pour objectif d’en terminer une bonne fois pour toute avec les joueurs illégaux dans l’hexagone. En effet, en distribuant des licences à des opérateurs agréés, les parieurs français n’auraient plus besoin de se rendre sur des sites non-autorisés par le gouvernement. C’est du moins ce que l’on espérait à l’époque, car, jusqu’à preuve du contraire, l’existence de l’ARJEL n’a pas suffi pour réduire le nombre de joueurs misant leur argent sur des sites de jeux de hasard virtuels illicites.

Une sacrée déculottée pour l’ARJEL

Avant que la loi d’ouverture des jeux d’argent en ligne à la concurrence ne soit appliquée en France, les comptes actifs de joueurs fréquentant les salles des opérateurs agréés étaient au nombre de 1 200 000. Quelques semaines plus tard, au moment où l’ARJEL venait tout juste d’entrer en activité, ce nombre ne dépassait à peine plus de 1 100 000. Jour après jour, les parieurs français délaissent les salles de jeux des opérateurs qui sont autorisés par l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne.

« L’organisme d’état est bien incapable de conscientiser les parieurs en ligne français, qui savent qu’ils n’ont au final pas grand-chose à craindre sur les sites web de ces quelques opérateurs qui sont implantés dans des paradis fiscaux –mais qui sont pointés du doigt par l’Etat. »En effet, ces derniers semblent beaucoup plus tentés par les offres des casinos en ligne dits « illégaux » qui proposent des taux de remboursement plus attractifs mais également des jeux beaucoup plus nombreux et variés. Les opérateurs offshore ont conquis le cœur de près de la moitié des joueurs de casino français. Suite à deux années d’activité, les résultats de l’ARJEL son affligeants. L’organisme d’état est bien incapable de conscientiser les parieurs en ligne français, qui savent qu’ils n’ont au final pas grand-chose à craindre sur les sites web de ces quelques opérateurs qui sont implantés dans des paradis fiscaux –mais qui sont pointés du doigt par l’Etat. Il n’empêche que la majorité d’entre eux savent faire preuve d’un véritable professionnalisme et n’ont rien à se rapprocher !

Des régulations strictes et aucun résultat positif

En France, seuls deux opérateurs historiques semblent vivre sur un pied d’estale, tous les autres devant subir les lourdes contraintes d’une régulation excessivement stricte et trop peu attrayante. Tout cela n’incite vraisemblablement pas les joueurs français à s’orienter vers des offres légales. D’après les derniers chiffres, on aurait enregistré près de 50% de transactions illégales dans le secteur régulé des jeux d’argent en ligne en France, une donnée que conteste le gouvernement, ce dernier arguant même d’avoir bravement combattu les opérateurs illégaux, rétrogradant leurs activités à seulement 10% ! Devant un tel comportement, il semble normal que les joueurs français aient des envies d’ailleurs.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !