Casino News

Gérante d’une maison de jeu clandestine à seulement 19 ans !

Melissa Herrera 24 mars 2012 - 17:14:26
Gérante d’une maison de jeu clandestine à seulement 19 ans !

En Floride, une jeune femme d’à peine dix-neuf ans, Briana Rios, aurait été interpellée pour avoir organisé des paris sportifs clandestins. La nouvelle a fait scandale partout aux États-Unis, seulement quelques jours après qu’une autre citoyenne ait admis bénéficier de pensions alimentaires malgré le fait qu’elle avait décroché le million quelques semaines plus tôt.

Lycéenne et 300 000 dollars de revenus

Les fraudes sont décidemment nombreuses aux États-Unis et l’absence de régulation concrète dans certains états fédéraux encourage certains citoyens américains à abuser des failles du système. Ainsi, après Amanda Clayton, qui avait omis de préciser aux services sociaux qu’elle touchait toujours une pension alimentaire malgré son statut de millionnaire, c’est une jeune femme de 19 ans, Briana Rios, qui fait la une des médias outre-Atlantique. La jeune femme aurait géré une maison de jeu clandestine dans une petite ville de Floride. Elle jouait les apprenti-bookmakeur et proposer des paris sportifs sur les matches de la NFL, la NBA.

« Briana Rios prélevait une commission de 10% sur tous les paris proposés et était couverte par un site de transfert de fonds semblable à Pay Pal ou Western Union ».

Très douée, la jeune femme aurait par ce biais réalisé des revenus annuels avoisinant les 300 000 dollars. Briana Rios prélevait une commission de 10% sur tous les paris proposés et était couverte par un site de transfert de fonds semblable à Pay Pal ou Western Union. La jeune femme a dû faire des jalouses auprès de son entourage proche et ses amies doivent mieux comprendre pourquoi Briana Rios était capable de se payer des tenues de grand couturier !

La fin d’un joli rêve…

Lorsque la police a été informée de l’entourloupe, Briana Rios a dû très vite redescendre sur terre. Aujourd’hui en détention provisoire, la jeune femme de dix-neuf ans risque plusieurs années d’incarcération et une lourde amende. A l’approche du procès qui la confrontera à la justice américaine, Briana Rios a plaidé non-coupable, ayant prétexté qu’elle n’était qu’une simple secrétaire. Un commentaire injustifié pour le procureur, qui a pu contempler la gravité des opérations frauduleuses de Briana Rios, vendue par son petit-ami.

Après les manigances et la corruption exercées par les gros opérateurs de jeux d’argent en ligne aux États-Unis –Bodog, Full Tilt Poker et Poker Stars ont déjà suffisamment fait parler d’eux, ce sont des tierces personnes qui tentent de s’accaparer les bienfaits d’un système qui a du mal à filtrer les abus et fraudes de ses concitoyens. La répétition de ces événements pourrait encourager certains législateurs à forcer le vote de projets de loi visant à réguler le marché des jeux d’argent en ligne américain.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !