Casino News

Ça se frite entre dirigeants et salariés au Casino de Deauville !

Melissa Herrera 7 septembre 2015 - 15:02:59
Ça se frite entre dirigeants et salariés au Casino de Deauville !

« Casino en grève, salariés qui crèvent ! ». Tel est l’adage que crient les salariés du casino Barrière de Deauville depuis le 08 août dernier. Et le voisinage n’est pas prêt de trouver le répit car la cinquantaine de manifestants continue à faire bon usage du mégaphone ! Notre confrère Ouest France nous a laissé savoir que la grève avait pris une nouvelle ampleur vendredi dernier. Et dire que c’est en ce moment le festival du cinéma américain à Deauville !

Tapis vert, tapis rouge, même combat

« On a rencontré les dirigeants le 2 septembre mais ils ont rejeté toutes nos requêtes. Ils nous ont même menacés de réduire nos plannings et de retirer la roulette française. C’est un comble !»

Vendredi dernier, dans la soirée, l’entrée des guest stars sur le tapis rouge du festival de Deauville fut interrompue par les cris d’énervement d’une vingtaine de salariés du casino Barrière. Désireux de se faire entendre, ils n’ont pas hésité à gâcher la cérémonie très huppée qui se déroule tous les ans du 4 au 13 septembre. Il faut dire que les actions qu’ils mènent depuis le 08 août 2015 – qui ont pour objectif de mettre en lumière leurs difficiles conditions de travail – ne leur ont pas encore permis d’avoir gain de cause.

La FO et l’UNSA ne cèdent pas

Porté par la coalition intersyndicale FO et UNSA, l’appel à la grève suit donc son train. « Le mouvement se poursuit », déclare Sophie Giannini, déléguée syndicale du FO. « On a rencontré les dirigeants le 2 septembre mais ils ont rejeté toutes nos requêtes. Ils nous ont même menacés de réduire nos plannings et de retirer la roulette française. C’est un comble ! ». On dirait bien que les hostilités ne sont pas prêtes d’être terminées…

L’organisation du festival peu chamboulée

keanu reaves festival deauvilleKeanu Reeves, invité d’honneur de la 41ème édition du festival, se fiche pas mal de la grève.

Grosso modo, le déroulement du festival de Deauville n’a pas été affecté par le mouvement de grève. La marche sur le tapis des premières stars hollywoodiennes a eu lieu sans encombre. L'acteur Keanu Reeves – qui vient de souffler sa cinquantième bougie, il commence à se faire vieux le garçon –, n’a bien évidemment pas commenté les manifestations. Il faut dire qu’il a d’autres choses en tête, lui qui fait la promotion de son film Knock Knock en ce moment même.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !