Casino News

Il rafle le million sur un casino Bitcoin grâce à ses compétences de hacking

Edouard Lopez 29 juillet 2015 - 15:39:00
cadenas

Cela n’arrive pas tous les jours et cela a le mérite d’être raconté. Un petit génie de l’informatique s’est payé la tête du casino en ligne Primedice.com – un opérateur d’envergure en Chine et en Russie –, en lui subjuguant la coquette somme d’un million de dollars US suite à un hacking réalisé les doigts dans le nez. Primedice.com, qui propose exclusivement la monnaie Bitcoin, a connu la plus grande humiliation de son histoire. C’est-à-dire que quand on est gérant d’un casino en ligne, des cracks de l’informatique comme celui-là on espère ne pas en voir tous les jours. RIP Primedice.com.

Hacking dûment mené et faillite à l’horizon

Primedice.com, casino en ligne proclamant être le maestro du Bitcoin et se focalisant principalement sur les marchés iGaming émergeants, s’est vu amputé de la très belle somme d’un million de dollars US. La raison d’une telle ponction ? Un simple joueur, spécialiste du piratage informatique toutefois. Il faut dire que le parieur répondant au nom de code « Hufflepuff » a transformé la grande force de Primedice.com en talon d’Achille. Le site numéro un incontesté des sites de jeux et casinos Bitcoin s’est fait dilapider en seulement quelques heures. Utilisant ses compétences de capitaine du piratage, Hufflepuff s’est joué de toute la sécurité du site et est parvenu à déterminer une faille dans le système 3.0. À partir de là, exploiter le générateur de numéros aléatoires (RNG) du casino virtuel fut un jeu d’enfant : en mesure de prédire quels seraient les tirages à venir, notre hacker a tout simplement misé gros pour empocher gros.

Si le Bitcoin demeure une monnaie inédite, personne n’était jusque-là parvenu à confirmer son caractère totalement sécuritaire. Devise d’un nouveau genre, le Bitcoin permet aux opérateurs de s’émanciper des contrôles bancaires et fiscaux normalement en vigueur. Si on ne peut pas se permettre de parler de situation d’arroseur arrosé dans le cas de Primedice.com, il reste que proposer/accepter une telle monnaie non-contrôlée revient à tout miser sur la spéculation.

Le joueur-hackeur l’emporte sur l’opérateur

« Si le Bitcoin demeure une monnaie inédite, personne n’était jusque-là parvenu à confirmer son caractère totalement sécuritaire ».

Il faut dire que ce coup magistral, cet exemple de piratage informatique, met clairement Primedice.com dans l’embarras – pour ne pas dire autre chose. En misant près de 8 000$ par heure, et en multipliant les victoires, Hufflepuff a écrasé la banque et maté l’ego des managers du casino qui a fermé ses opérations aux États-Unis et en Australie en mai dernier. L’humiliation fut encore plus grande quand Primedice.com a reçu la note très salée de celui qui était encore jusqu’à hier son plus fidèle client ! Le fait est que Hufflepuff a bel et bien perçu l’intégralité de ses gains. Mais depuis, les dirigeants du casino se sont rendus compte de la supercherie et tentent vainement d’obtenir un remboursement. C’est non sans une certaine insolence que l’intéressé a gentiment décliné leur requête : « Je me vois obligé de refuser votre demande. Et cela pour la simple et bonne raison qu’elle est ridicule. Ma plus grande satisfaction est d’avoir pu encaisser mes gains et de vous laisser dans un pareil pétrin. Mais si vous voulez aller plus loin, nous le ferons. En réalité, je suis persuadé que vous ne souhaitez pas continuer à avoir affaire à moi. En fait, savoir que vous êtes dans la merde, ça m’enchante. Ah, et j’allais oublier ! J’ai encore deux ou trois retraits en attente de validation. » Aïe, ça fait très mal.

Quand le mythe du piratage devient réalité

DAB argentQue diriez-vous de pouvoir hacker des ATM comme dans Watch Dogs ?

Depuis quelques années, il subsiste une réelle fascination autour du hacking et de l’appropriation de données. Un tel thème a longuement inspiré les créateurs de jeux et de séries télévisées. Rappelons-nous par exemple de Watch Dogs, le jeu AAA d’Ubisoft, dans lequel nous nous glissons dans la peau du hackeur Aiden Pearce, qui grâce à son smartphone est capable d’exploiter toutes les infrastructures électroniques de la ville de Chicago (caméras de surveillance, feux de signalisation, comptes en banque, communications téléphoniques et bien plus). L’insécurité en matière de technologie atteint même son paroxysme dans la série Person of Interest, produite par J. J. Abrams et diffusée sur CBS, où c’est cette fois l’intégralité du système de surveillance et de contrôle d’un pays qui est mis en danger. De nos jours, la technologie que nous utilisons dans notre quotidien, dans la vraie vie, n’est plus permissive. Primedice.com et Hufflepuff nous ont encore une fois donné une sacrée leçon.

À noter que la monnaie Bitcoin, certains casinos en ligne français la proposent également. C’est par exemple le cas de Casinovo.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !