Casino News

Irlande : Le projet de loi relatif aux jeux de hasard n’est pas pris au sérieux

Melissa Herrera 18 juillet 2013 - 16:28:48
drapeau irlande

En Irlande comme dans le reste de l’Europe, on perçoit les jeux d’argent comme une solution viable permettant de renflouer les caisses de l’état et surtout de s’armer contre la crise. Sauf que la proposition de loi qui a été soumise dernièrement au Parlement a reçu un accueil très houleux. L’un des parlementaires s’est d’ailleurs indigné par rapport aux trop nombreuses restrictions que comporte le texte de loi, qu’il considère comme « irréfléchi et négatif ». Alors, va-t-on tout de même bientôt voir des opérateurs exercer en Irlande du Nord ?

Michael Lowry dit non au Gambling Control Bill

Michael Lowry, parlementaire et membre indépendant du Sénat d’Irlande, n’a pu contenir sa frustration suite à la soumission d’un projet de loi visant à légaliser les jeux de casino. Il faut savoir que le politicien aurait souhaité ouvrir un casino autonome dans la circonspection qu’il occupe, celle de Tipperary, un projet qui, sur le papier, promettait la création de 2 000 emplois supplémentaires. Malheureusement, le projet de loi qui est parvenu dernièrement au Parlement ne semble pas être à son goût. Il estime que tel que l’indique le texte législatif, les limites minimales autorisées sur les tables de jeux sont « ridiculement basses » et « peu séduisantes ».

« […] Le texte comporte beaucoup trop de limitations et ne permettra jamais aux casinos terrestres de former un secteur d’activité à la fois attractif et viable sur le plan financier. »Par ailleurs, si le texte de loi pourrait amener vers la création d’une quarantaine de casinos de taille réduite en Irlande, aucun d’entre eux ne serait autorisé à utiliser des équipements de type FOBT, des appareils garantissant des chances fixes aux utilisateurs. Il faut dire que ces appareils apparemment très avantageux ont provoqué une consternation massive dans les salons de paris britanniques, eux qui pourraient lourdement nuire à la concurrence. Lowry estime que le texte de loi comporte bien trop de restrictions : « les contraintes de ce texte sont tellement nombreuses qu’elles empêcheront les nouvelles licences de casino d’être viables d’un point de vue commercial », s’est-il d’ailleurs plaint.

Les véritables intentions de Michael Lowry

Lowry aimerait avant tout que la circonspection de Tipperary jouisse d’une meilleure visibilité. Ce dernier a même l’ambition de créer un complexe de jeux gigantesque digne de Las Vegas dans cette région. Mais le projet Two Mile Vegas ne pourra se concrétiser sans l’aide du partenaire financier de Michael Lowry, M. Richard Quirke, qui a d’ailleurs été vivement invité à consulter le texte de loi pour donner son ressentiment aux parlementaires. L’idée est de leur expliquer que le texte comporte beaucoup trop de limitations et ne permettra jamais aux casinos terrestres de former un secteur d’activité à la fois attractif et viable sur le plan financier.

Tel que le texte de loi se présente actuellement, des licences d’exploitation seraient délivrées aux opérateurs et les autoriseraient à exercer pendant deux années pleines avant une éventuelle reconduction. L’impôt sur les bénéfices ne serait par contre que de 1%. Le Parlement irlandais étudiera prochainement une nouvelle proposition de loi visant cette fois-ci à autoriser les jeux de casino en ligne.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !