Casino News

Jeux d’argent en ligne : de nets ralentissements sapent le moral des gouvernements

Melissa Herrera 4 juin 2012 - 16:31:47
drapeau europe 12

En Europe, les choses ne se passent pas comme prévu dans certains gouvernements ayant exposé depuis longtemps leur volonté de réguler les jeux de casino en ligne à l’intérieur de leurs frontières. Quant aux autres ceux -qui ont réussi à libéraliser les jeux d’argent sur Internet, ils ne sont visiblement pas satisfaits des résultats engendrés par ce nouveau marché. Et si l’Europe avait surestimé le potentiel des activités iGaming ?

Le planning ne pourra être respecté en Irlande et en Espagne

Alors que l’Irlande souhaiterait restructurer son régime de taxation, le vote de la proposition qui vise à soumettre un nouveau type d’impôt aux opérateurs de jeux d’argent en ligne a été retardé à 2014. La raison de ce long sursis a été communiquée par le ministre irlandais Paul Kehoe, qui estime que les législateurs devraient se focaliser sur des problèmes plus importants relatifs à l’économie du pays et à la crise de l’Euro. Toutefois, le projet de loi sera soumis dès 2013 afin de permettre un débat au sein de l’assemblée. Le vote se tiendra pendant le début de l’année suivante.

« Alors que l’Irlande souhaiterait restructurer son régime de taxation, le vote de la proposition qui vise à soumettre un nouveau type d’impôt aux opérateurs de jeux d’argent en ligne a été retardé à 2014 ».En Espagne également les choses semblent prendre un retard de plus en plus pénalisant. Alors que l’attribution des licences a été décalée au 1er juin, les opérateurs se plaignent de voir que leurs sites web respectifs répondant au nom de domaine .es ne soient toujours pas mis en ligne. Ces derniers devraient normalement être disponibles à partir du mercredi 06 juin. Toutefois, certains opérateurs sont au contraire plutôt contents de pouvoir démarrer leurs activités en plein milieu de la semaine plutôt que le weekend : en effet, les équipes techniques possèdent tous leurs moyens et le volume de joueurs est faible entre le lundi et le jeudi, ce qui signifie que les sociétés iGaming seront dans les meilleures conditions pour démarrer du bon pied.

Le marché italien des jeux d’argent en ligne s’affaiblit

En Italie, les dernières statistiques enregistrées par l’organisme de régulation national, l’AAMS, fait état d’un ralentissement de 8% des activités iGaming en avril 2012 par rapport au mois de mars. Et même si les recettes brutes ont augmenté de 16,4% par rapport à avril 2011 –avec une augmentation des bénéfices de 67,7 millions d’euros, il n’y a pas de quoi jubiler car les jeux de casino et le poker n’étaient pas encore légalisés sur Internet à cette époque. La progression est par conséquent très faible.

Quant aux paris sportifs qui sont exercés au sein d’établissements en dur, ils ont eux aussi connu une diminution de 29,1%, soit près de 18 millions d’euros de perdu par rapport à avril 2011. Le volume de mises effectuées dans le cadre des paris hippiques a lui aussi connu une rétrogradation importante.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !