Casino News

Jeux d’argent en ligne: les choses bougent en Europe

Edouard Lopez 3 avril 2012 - 19:35:46
europe drapeau etoile

Le battage médiatique a été plus qu’important autour de la décision du länder de Schleswig-Holstein de réguler son propre marché des jeux d’argent en ligne. Mais alors que l’état fédéré attend toujours l’approbation de la Commission Européenne, les progrès sont significatifs en Grèce où trois fournisseurs de logiciels ont été désignés pour développer les sites des opérateurs licenciés. Enfin, en France, l’ARJEL a l’intention de signer un mémorandum avec l’AAMS, la UK Gambling Commission et la Commission des Jeux d’Espagne.

La Commission Européenne doit donner son feu vert

allemagneLe petit état de Schleswig-Holstein a décidé de créer un régime de jeux d’argent en ligne accessible à tous les opérateurs privés et dont les opportunités financières sont compétitives. Alors que plusieurs opérateurs ont déjà effectués une demande de licence, il reste encore à la Commission Européenne à approuver les mesures de contrôle proposées par les dirigeants de l’état fédéré. Malheureusement, il se pourrait que le délai d’attente soit plus long que prévu. En effet, la Commission Européenne pourrait ne donner son feu vert qu’au mois de juin tandis que des élections importantes se tiendront dans le territoire de Schleswig-Holstein en mai. Les sondages démontrent que c’est le parti de l’opposition, le SPD, qui pourrait prendre le pouvoir. Si tel est le cas, le SPD n’aurait aucun remord à annuler l’application de la nouvelle législation et à soutenir le Traité Allemand inter-états que supportent actuellement les quinze autres länders. Le pire des scénarios se produirait donc : Il serait de nouveau impossible de parier aux jeux d’argent en ligne en Allemagne.

grece

Les trois fournisseurs de logiciels ont été choisis

En Grèce, l’OPAP – entreprise de jeux d’argent publique, a émis une liste qui mentionne les noms des trois développeurs de plateformes logicielles désignés pour offrir des paris sur Internet. Il s’agit de GTech, Playtech et Intralot. Toutefois, un seul de ces développeurs pourra offrir ses prestations en Grèce. La décision devrait être proclamée dès le début du quatrième trimestre 2012. Il faut rappeler que le gouvernement hellénique possède 34% des actions de l’OPAP et a entamé plusieurs projets de légalisation et de régulation des jeux d’argent en ligne dans son territoire.

france

L’ARJEL en partenariat avec d’autres régulateurs ?

En France, le président de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Lignes), M. Jean-François Vilotte, a fait une annonce qui pourrait faire du bien au marché européen des paris en ligne. En effet, l’ARJEL s’apprêterait à signer un mémorandum avec l’AAMS, la UK Gambling Commission et la Commission des Jeux d’Espagne. Si le contenu du mémorandum n’a pas encore été révélé, la Commission Européenne est déjà très satisfaite d’apprendre que les régulateurs européens interagissent de la sorte.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !