Casino News

Jeux sociaux : la ferveur des européens ne cesse d’augmenter

Melissa Herrera 25 octobre 2012 - 17:25:02
reseau sociau illustration

Une étude réalisée par yStats.com, un organisme spécialisé dans l’audit et la recherche, révèle que plus de 80 millions d’individus dans le monde joueraient au moins une fois par jour aux jeux sociaux. Le rapport Global Online Gaming Report 2012 démontre en effet que le phénomène « social gaming » prend de plus en plus d’ampleur en raison de la révolution des moyens de communication et de l’existence de sites de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.

Le Royaume-Uni et l’Allemagne, principaux marchés

Les britanniques et les allemands seraient les plus grands consommateurs de jeux sociaux sur internet, comme le témoigne le rapport intitulé Global Online Gaming Report 2012, initié par yStats.com. Les jeux sociaux qui sont très largement proposés sur la toile au Royaume-Uni et en Allemagne rencontrent un succès flagrant depuis 2011. Par ailleurs, l’année dernière, plus de 20% du temps de jeu total a été passé sur des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou encore Google+ en Grande-Bretagne.

« Si la plupart des usagers s’amusent aux jeux sociaux par le biais de leur ordinateur personnel, les améliorations incessantes dont bénéficient les smartphones est un autre facteur de la hausse de popularité que connaissent ces divertissements. »Il faut dire que les innovations en matière de technologie et de communication contribuent au développement de ce genre de jeux, qui ont pour but de permettre aux utilisateurs de créer des liens amicaux de façon ludique et rapide. Si la plupart des usagers s’amusent aux jeux sociaux par le biais de leur ordinateur personnel, les améliorations incessantes dont bénéficient les smartphones est un autre facteur de la hausse de popularité que connaissent ces divertissements. Aussi, selon yStats.com, plus de 80 millions d’individus joueraient tous les jours à un ou plusieurs jeux sociaux.

Les tendances positives du « social gaming »

L’écrivaine et blogueuse Rae Rutan, qui s’est concentrée ces dernières années sur l’étude des nouvelles tendances dans les niches technologiques, identifie dans ses ouvrages les effets positifs de tels jeux. « Les jeux sociaux gagnent en notoriété et cela encourage les éditeurs à étoffer leurs offres par des titres gratuits. Les utilisateurs ont alors l’opportunité d’acheter des applications additionnelles grâce à des crédits virtuels », explique Rae Rutan. Cette dernière ajoute même que les dix meilleures applications actuellement disponibles sur le marché étaient toutes gratuites.

D’après Rae Rutan, les joueurs sociaux les plus actifs sont indéniablement les américains et les britanniques. La grande majorité d’entre eux s’adonneraient à leur passion une fois par jour minimum. Ce phénomène devrait, selon elle, continuer à gagner en force, les grandes enseignes signant divers accords de coopération avec des développeurs de jeux et de logiciels afin de cibler une clientèle plus large. Toutefois, si les jeux sociaux semblent être immunisés contre toute notion d’argent, il n’en demeure pas moins que les risques d’addiction y sont tout aussi nombreux –bien que différents.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !