Casino News

L’Allemagne reconnait le bitcoin et se prépare le taxer !

Tracy Neeworth 22 août 2013 - 15:58:42
L’Allemagne reconnait le bitcoin et se prépare le taxer !

Nous avons pu voir un peu plus tôt cet été que le bitcoin représentait une monnaie électronique assez révolutionnaire dans le genre. Si le bitcoin est considéré comme une devise à part entière, cette monnaie d’un nouveau genre n’est pas légalisée partout pour autant. Cependant, un pays européen majeur a décidé de reconnaitre officiellement cette monnaie virtuelle et compte même la taxer. Le Ministère des Finances allemand souhaite en effet traiter le bitcoin comme toutes les autres monnaies privées.

Taxer la monnaie avant qu’elle ne s’impose

L’Allemagne vient tout juste de reconnaitre le bitcoin, une monnaie électronique qui prend de plus en plus d’ampleur sur le web. Mais cette approbation soudaine dissimule une véritable volonté de taxer la monnaie et d’imposer tous les profits spéculatifs qu’elle est susceptible de générer. On se souvient que l’agence du revenu du Canada avait déclarait au mois d’avril 2013 que le bitcoin n’était pas affranchi de taxes, comme l’ensemble des monnaies utilisées pour acheter ou vendre des biens et services. En Californie, cette logique devrait également être mise en application. Il est donc certains que de nombreux pays ont l’intention de créer une fiscalité autour de cette nouvelle monnaie révolutionnaire avant qu’elle ne s’impose. L’Allemagne est l’une des premières à avoir effectué cette démarche.

« Le FBI a pour sa part peur que le bitcoin soit exploité par les réseaux criminels qui font dans le blanchiment d’argent ».Notre voisin allemand est déterminé à assurer un contrôle de la monnaie bitcoin, qu’il considère comme une monnaie privée, une « unité de compte ». Si le bitcoin ne fera pas directement l’objet de taxes, c’est l’exploitation de cette monnaie par les sociétés et les particuliers qui sera imposable. L’une des problématiques sous-jacentes au cas bitcoin n’est autre que la TVA qui est appliquée sur les ventes de produits et services par les commerçants. En ne taxant par le bitcoin, une économie noire pourrait voir le jour, une chose que le Ministère des Finances allemand souhaite par-dessus tout éviter. Un autre problème que le bitcoin est susceptible de provoquer demeure le traitement de l’impôt sur le revenu. L’Allemagne veut lutter contre toutes les formes de spéculation et ainsi éviter que ses contribuables ne fraudent.

Une méfiance logique envers le bitcoin

Si l’Allemagne a accepté officiellement le bitcoin, cela n’est pas le cas de tous. Certains états se fichent même des questions inhérentes à la fiscalité. Rappelons d’ailleurs que la Banque Centrale Européenne avait elle-même exprimé sa méfiance envers la nouvelle monnaie électronique. L’absence de réglementation et l’incompréhension naturelle des consommateurs vis-à-vis du Bitcoin sont des syndromes de cette vigilance.

D’autres organismes significatifs tels que le FBI se montrent réticent à l’idée de voir le bitcoin être accepté au sein de notre système. Le FBI a pour sa part peur que le bitcoin soit exploité par les réseaux criminels qui font dans le blanchiment d’argent. Le bitcoin trouvera-t-il donc sa place comme l’ensemble des autres monnaies ? Cela n’est pas certain.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !