Casino News

L’EGBA souhaite la mise en place d’un régime unique en Europe

Edouard Lopez 8 octobre 2012 - 16:54:20
europe informatique

L’EGBA (European Gaming and Betting Association) a récemment réitéré sa demande concernant la création d’un régime régulatoire unique en Europe. En effet, à la veille de l’annonce de la Commission Européenne d’un Plan d’Action visant à restructurer le marché des jeux d’argent sur internet, cet acteur majeur entend bien faire entendre la parole des plus grands opérateurs internationaux.

Vers une harmonisation européenne ?

L’EGBA est une association composée de plusieurs opérateurs de jeux d’argent ligne mondiaux (casinos, poker et paris sportifs inclus). Alors que la Commission Européenne doit ce mois-ci faire parvenir son nouveau Plan d’Action en rapport avec l’avenir du marché des jeux de hasard en ligne en Europe, l’EGBA tente de mettre la pression sur l’institution dont le siège est à Bruxelles. En effet, la European Gaming and Betting Association souhaite la mise en place de mesures cohésives qui garantiront non seulement la protection des consommateurs de jeux de hasard sur le web, mais aussi l’établissement de règles qui assureront la lutte contre la cybercriminalité, dorénavant omniprésente sur la toile.

« […] Pourquoi l’Europe –qui se vante de vouloir unifier les pays sous une seule et même identité, est-elle encore composée de 27 mini-marchés qui s’autogèrent tous de manière contradictoire ? »La secrétaire générale de l’EGBA, Mme. Sigrid Ligne, n’a cessé de déplorer la situation dans laquelle les états européens sont enlisés depuis maintenant presque deux ans : pourquoi l’Europe –qui se vante de vouloir unifier les pays sous une seule et même identité, est-elle encore composée de 27 mini-marchés qui s’autogèrent tous de manière contradictoire ? Aussi, Sigrid Ligne a-t-elle demandé l’introduction de nouvelles règles européennes, à la fois justes et transparentes, qui poseraient clairement les conditions exigées pour assurer un encadrement du marché des jeux d’argent virtuels dans le vieux continent.

Le cas de l’Allemagne fait débat

L’EGBA a également blâmé la situation actuelle de l’Allemagne. Certains de ses membres ont d’ailleurs formulé des plaintes contre la Commission Européenne par rapport au nouveau régime allemand, qui est théoriquement incompatible avec les principes du traité de l’Union Européenne. Pourtant, en juin 2012, le président de la Commission Européenne, M. Michel Barnier, s’était engagé à s’assurer que les nouveaux régimes de régulation nationaux soient en conformité avec les lois établies en Europe. Les procédures entamés par l’EGBA et certains de ses opérateurs ont pour objectif de démontrer que le régime allemand n’a pas lieu d’être et qu’il a été fondé sur la base de principes discriminatoires et intolérants.

Ligne a enfin revendiqué que la situation s’empirait toujours plus dans certaines juridictions continentales. Plusieurs gouvernements sont d’ailleurs en procès du fait de législations dont on peut mettre en doute l’adéquation avec les lois européennes.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !