Casino News

L’Etat français souhaite taxer les « gains indécents »

Melissa Herrera 29 novembre 2012 - 04:39:05
marteau juge

L’Etat fait tout ce qu’il peut pour renflouer ses caisses. Depuis quelques temps, il est question d’imposer les gains des citoyens qui remportent des sommes record aux jeux d’argent. Eh oui, c’est ainsi, il faut désormais partager sa chance avec notre cher gouvernent…

Les gains aux jeux soumis aux impôts

Le député socialiste Aurélie Filippetti –aujourd’hui Ministre de la Culture et de la Communication, avait fait une annonce controversée à l’Assemblée Nationale il y a un an de cela. En effet, cette dernière avait suggéré de soumettre des taxes aux professionnels du poker, notamment ceux qui réalisent des recettes supérieures à 5 000€ annuels. Dénonçant les « gains indécents » de certains joueurs –au final, ils gagnent largement moins que certains joueurs de football, et les « sommes faramineuses que d’autres touchent aux jeux de hasard » –ils ne sont en réalité qu’une minorité à le faire, le député de gauche se plaignait qu’il était anormal que des citoyens français jouissent de tels revenus alors que le contexte de crise démoralisait la plupart des habitants de notre pays.

«[…] Yann Galut, député du Cher, a laissé entendre qu’il soumettrait très prochainement un projet de loi visant à taxer 15% des gains des joueurs touchant plus de 30 000€ de salaire. »A l’heure actuelle, les députés socialistes siégeant au Parlement ne souhaitent plus que les gains remportés par les parieurs aux jeux de hasard soient nets d’impôt. Alors qu’un habitant du département des Alpes-Maritimes a dernièrement décroché un jackpot spectaculaire de plus de 170 millions d’euros au jeu de loterie Euromillions, Yann Galut, député du Cher, a laissé entendre qu’il soumettrait très prochainement un projet de loi visant à taxer 15% des gains des joueurs touchant plus de 30 000€ de salaire. L’impôt serait prélevé à la source, c’est-à-dire avant que l’argent ne soit versé sur le compte du gagnant, une pratique qui est courante chez notre voisin espagnol mais également aux États-Unis.

La Française des Jeux conteste le projet de loi

La Française des Jeux n’a pas manqué de réagir à cette annonce en soulignant que les mises des joueurs faisaient déjà l’objet de taxes. En effet, selon la FdJ, « les gains sont déjà une redistribution de l’argent misé par les joueurs au préalable ». Par ailleurs, ces taxes rapportent en moyenne 2,7 milliards d’euros à l’Etat et sont automatiquement reversées aux intérêts généraux. L’année dernière, elles auraient même rapporté plus de 5 milliards d’euros à l’Etat.

Il y a par conséquent de fortes chances que l’instauration d’une taxe supplémentaire ait de mauvaises répercussions sur l’état de santé du marché des jeux d’argent en France. En effet, cela aurait tendance à faire fuir les consommateurs, qui sont déjà contraints de payer des jeux qui sont beaucoup plus chers qu’il y a une dizaine d’années, et ce depuis la création de la monnaie européenne.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !