Casino News

La Gaming Standards Association accueille de nouveaux collaborateurs

Melissa Herrera 13 janvier 2014 - 10:08:37
La Gaming Standards Association accueille de nouveaux collaborateurs

Le groupe syndical international Gaming Standards Association (GSA) a annoncé avoir accueilli neuf nouveaux membres provenant de tous les horizons, ce qui devrait renforcer sa position sur le marché iGaming. Seulement quelques jours après avoir instauré une nouvelle commission visant à améliorer les normes de standardisation de l’industrie des jeux de hasard en ligne, la GSA consolide donc son influence et est prête à jouer les premiers rôles dans un secteur d’activité où personne n’arrive visiblement à se mettre d’accord.

De nouveaux équipiers pour la Gaming Standards Association

Le groupe syndical Gaming Standards Association (GSA) vient d’accueillir neuf nouveaux membres. L’entreprise française Appolonia, la firme autrichienne DGRT Systems ainsi que le groupe britannique Inspired Gaming font partie des plus importants d’entre eux. Les sociétés citées évolueront en tant que « membres argent »- une hiérarchie décidée par la GSA depuis 2009, au même titre que certaines autres entreprises très impliquées dans les démarches de l’organisme syndical qui fut fondé il y a plus de quinze ans. Parmi ces dernières, on trouve l’australienne Maxgaming, l’espagnole Ortiz Machine Company et la finlandaise RAY.

« Nos nouveaux partenaires sont à l’image de ce que veut la GSA. Pour la plupart, il s’agit d’entreprises aux expertises diverses provenant d’environnements et de régions différentes ».

L’accueil de ces neuf nouveaux partenaires va permettre à la GSA de prendre de l’ampleur et de mener des actions toujours plus concrètes dans son projet de standardisation des normes respectives aux jeux de casino en ligne sur la scène internationale. Le président de la GSA, M. Peter DeRaedt, s’est d’ailleurs dit « très excité » à l’idée d’accueillir ces quelques grands noms du marché iGaming. « Nos nouveaux partenaires sont à l’image de ce que veut la GSA. Pour la plupart, il s’agit d’entreprises aux expertises diverses provenant d’environnements et de régions différentes. Elles se sont toutes unies à nous pour une raison bien précise : contribuer à la création de standards industriels ouverts qui rendront le marché iGaming meilleur pour tout le monde », s’est-il félicité au micro de nos journalistes.

Une réunion neutre pour améliorer l’industrie des jeux

Juste avant de souhaiter la bienvenue à neuf nouveaux partenaires au sein de son organisation, la Gaming Standards Association avait déjà travaillé sur une réunion neutre annuelle dont le titre était la standardisation des normes iGaming internationales. Cette commission récemment créée a pour objectif de fournir des solutions aux experts des technologies iGaming afin de leur permettre d’assumer pleinement leurs qualités de dirigeants dans la création de standards en concordance avec la notion de libre-échange. Cela passera par la réalisation d’objectifs précis tels que la réduction des coûts de recherche et de développement, l’apport d’une meilleure interopérabilité et l’amélioration de la protection des joueurs et consommateurs.

A ce sujet, M. Peter DeRaedt estime que personne ne connait véritablement le sens de l’expression « jeux d’argent en ligne » alors que cela fait selon lui plus de dix-huit ans que ce marché prospère. Le président de la GSA est convaincu qu’intégrité, transparence et lutte contre le jeu illégal sont les clés pour créer un marché des jeux de hasard en ligne meilleur.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !