Casino News

Le casino terrestre d’Enghien-les-Bains complice de blanchiment d’argent ?

Yannick Martial 2 juin 2015 - 15:48:29
enghien les bains vue lac

La nouvelle publiée par nos confrères du journal Le Point risque de faire couler beaucoup d’encre dans l’industrie des jeux d’argent et de hasard. En effet, trois entrepreneurs travaillant dans le secteur du BTP (bâtiment et travaux publics) ont été interpellés et placés en garde à vue en début de matinée le 27 mai dernier par les policiers du service des courses et jeux. Ces derniers soupçonnent les trois hommes d’avoir blanchi d’importantes sommes d’argent au casino d’Enghien-les-Bains, et ce, pendant plusieurs mois.

Rappel des faits

Tout commence au mois de février 2014. Des employés du casino d’Enghien-les-Bains remarquent d’importants transferts d’argent réalisés par une poignée de joueurs, fidèles clients de l’établissement depuis quelques semaines. L’information revient aux oreilles du Tracfin - un organisme du ministère de l’Economie et des Finances chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent -, qui décide d’ouvrir une enquête dirigée par le Tribunal de Grande Instance de Pontoise.

Selon les premières informations recueillies par nos confrères du journal Le Point sur cette enquête, trois personnes travaillant pour le BTP sont accusés d’avoir blanchi de l’argent pendant plusieurs mois par le biais de l’établissement de jeux d’argent du Val-d’Oise. Pour ce faire, ces derniers ont utilisé une technique bien connue pour blanchir de l’argent sale qui consiste à échanger des jetons achetés auprès du casino contre un bon de caisse.

« De plus, il se murmure que les trois hommes qui étaient chargés de blanchir l’argent au casino, auraient conservé une commission de 10 % sur le montant total des différentes transactions qui s’élèverait à pas moins de 4,3 millions d’euros ».

L’argent de ces transactions frauduleuses proviendrait d’une quarantaine d’entreprises de BTP implantées en Île-de-France. De plus, il se murmure que les trois hommes qui étaient chargés de blanchir l’argent au casino, auraient conservé une commission de 10 % sur le montant total des différentes transactions qui s’élèverait à pas moins de 4,3 millions d’euros.

Un scandale qui risque de continuer à porter préjudice à l’industrie

Le casino d’Enghien-les-Bains s’est exprimé sur cette affaire en affirmant ne pas connaître cette méthode de blanchiment d’argent. Une source proche du casinotier a même confié à nos confrères du 20 Minutes que la direction n’avait pas recours à ce type de transaction et qu’elle obligeait les employés à consigner les sommes supérieures à 2 000 euros. Le casino terrestre doit en ce moment faire face à une période très difficile puisque le projet du gouvernement français d’implanter un ou plusieurs casinos terrestres au cœur de Paris menace directement le chiffre d’affaires du seul casinotier d’Île-de-France. Avec ce scandale, l’établissement de jeux d’argent et de hasard perd en crédibilité.

A contrario, cette affaire risque de porter préjudice à l’industrie des casinos terrestres, dont le chiffre d’affaires continue de chuter année après année. En effet, les détracteurs de cette profession soulignent régulièrement le fait que ces établissements de jeux d’argent sont des partenaires idéaux pour blanchir de l’argent en toute discrétion. De plus, cette sombre affaire risque de menacer le projet de casinos parisiens puisque madame le maire, Anne Hidalgo, avait fait savoir qu’elle était plutôt réfractaire aux jeux d’argent et aux problèmes que ces derniers pouvaient apporter.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !