Casino News

Le gouvernement canadien dépense l'argent des impôts au casino !

Tracy Neeworth 13 avril 2012 - 15:18:17
Le gouvernement canadien dépense l'argent des impôts au casino !

Une information assez insolite vient de faire un scandale au Canada. Le directeur des communications du Ministre de l’Industrie, Richard Walker, aurait dépensé l’argent du contribuable pour jouer aux machines à sous lors d’un séjour à Las Vegas. Les hommes politiques nous donnent encore une fois une sacrée leçon !

Avoir l’argent, c’est le Paradis

Le Ministre de l’Industrie du Canada, Christian Paradis, ne doit plus savoir où se mettre. Depuis que son directeur des communications, Richard Walker, a démissionné il y a une dizaine de jours après s’être servi d’une carte de crédit du gouvernement pour jouer aux machines à sous, l’homme politique canadien est constamment blâmé et critiqué par ses confrères et l’ensemble des concitoyens. Pourtant, un reportage de la chaîne de télévision CTV a bel et bien dévoilé au grand jour l’attitude démoralisatrice du directeur des communications de Christian Paradis.

« Un reportage de la chaîne de télévision CTV a bel et bien dévoilé au grand jour l’attitude démoralisatrice du directeur des communications de Christian Paradis ».

En effet, ce dernier se servait d’une carte de crédit appartenant au gouvernement pour se payer quelques sessions de machines à sous à l’occasion d’une virée à Las Vegas. Richard Walker a eu tout le loisir de parier aux jeux qu’il souhaitait, notamment au blackjack, auquel il a joué dans le prestigieux casino Caesar’s Palace. Cette annonce a sérieusement irrité le parti de l’opposition ainsi que les contribuables, qui ont eu une bien jolie preuve de ce que l’on faisait de leur argent !

L’opposition et la population mécontentes

Mais Richard Walker a dû très vite redescendre sur terre. En effet, non seulement gravement blâmé et pointé du doigt par les membres de l’opposition et les citoyens canadiens, il dut également restituer l’intégralité de l’argent misé- soit tout de même 11 415€, une somme qu’il avait soixante jours pour rembourser si l’on en croit les autorités. Et pourtant, il lui fallut bien plus de temps pour restituer l’argent, lui qui espérait décrocher le jackpot derrière le dos de tous, ce qui n’arrivera bien évidemment pas… Le gouvernement tente à présent d’apaiser les tensions en exprimant que tout l’argent qui avait été dépensé aux jeux avait bel et bien été récupéré.

Pour Christian Paradis, cela ne sent décidemment pas bon, d’autant plus qu’on reproche aussi à l’homme d’avoir fait du favoritisme envers un homme d’affaires dans le cadre du d’un projet industriel important. A noter que deux ans plus tôt, le conseiller privé du Ministre de l’Industrie, Sébastien Togneri, avait lui aussi démissionné en raison de rumeurs qui le plaçaient au cœur de conflits de centres d’intérêts.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !