Casino News

Le marché français des jeux d’argent échappe à la crise

Edouard Lopez 21 avril 2015 - 15:00:45
bouche de

Les chiffres publiés, ce jeudi 16 avril 2015, dans un rapport de l’Observatoire des Jeux (ODJ) sont frappants. En effet, les Français sont de plus en plus nombreux à tenter leur chance aux jeux d’argent. L’étude rapporte que pas moins de 56,2 % des habitants de l’hexagone ont joué sur la seule année 2014. Quatre ans auparavant, ils étaient seulement 46,4 %. Dans le contexte de crise économique dans lequel le pays est plongé depuis 2008, le résultat de cette enquête a de quoi surprendre. En réalité, ces chiffres s’expliquent parfaitement.

Beaucoup plus d’offres…

« Ce rapport fait également état d’une donnée assez alarmante, puisque les 15-17 ans sont 12,4 % plus nombreux qu’en 2010 à jouer et à parier, alors que la loi le leur interdit. »

Les passionnés de jeu d’argent et de hasard ont désormais plus de choix s’ils souhaitent assouvir leur passion. En effet, ils peuvent se rendre chez leur buraliste pour tenter leur chance sur des jeux de grattage et de loterie, des paris sportifs, ou encore dans des casinos terrestres, s’ils préfèrent les jeux de table ou les machines à sous. Néanmoins, depuis quelques années, beaucoup de joueurs et de parieurs ont définitivement adopté les bookmakers et les établissements de jeux virtuels. Ces derniers proposent exactement les mêmes services que leurs prédécesseurs, tout en offrant une plus grande accessibilité au niveau des prix. Les Français ont donc très vite su tirer profit des avantages des jeux d’argent et de hasard en ligne puisqu’ils sont 7,3 % à avoir profité des opérateurs virtuels en 2014, soit près de 2 millions.

…pour beaucoup plus de demandes

Le rapport publié par l’ODJ se veut absolument complet, puisqu’il s’appuie sur de nombreuses données. Par exemple, les chercheurs chargés de l’enquête ont remarqué que cette hausse est relativement importante chez les femmes. En effet, elles sont 11 % de plus à tenter leur chance sur les jeux d’argent et de hasard, par rapport à 2010. De plus, les personnes âgées entre 45 et 75 ans représentent une hausse de 11,5 %. Ce rapport fait également état d’une donnée assez alarmante, puisque les 15-17 ans sont 12,4 % plus nombreux qu’en 2010, à jouer et à parier, alors que la loi le leur interdit.

Néanmoins, les hommes de 25 à 54 ans restent les plus grands amateurs de jeux d’argent. Les chercheurs de l’ODJ notent, toutefois, que les ouvriers et les employés ont davantage tendance à jouer que les cadres ou les professions intellectuelles supérieures. En revanche, ces derniers misent davantage sur les jeux de casino alors que les premiers s’intéressent plus aux jeux de grattage et de course. Les femmes sont également des amatrices de tickets à gratter puisqu’elles représentent à elles seules 54,9 % des joueurs. Du côté des jeunes majeurs, les paris sportifs, le poker et les autres jeux de casino ont pignon sur rue, puisqu’ils sont respectivement 26,5 %, 17,8 % et 13,8 % à les utiliser.

De plus, il est très intéressant d’observer qu’en plus de jouer et de miser davantage, les Français consacrent un budget beaucoup plus important aux jeux d’argent et de hasard. En effet, l’ODJ nous révèle que 80,9 % des joueurs dépensent moins de 500 euros pour leur budget annuel, contre 90,1 % quatre années auparavant. Mais ce qui est le plus percutant est de savoir que 7,2 % d’entre eux dépensent désormais plus de 1 500 euros chaque année pour jouer aux jeux d’argent. La crise n’est donc pas prête de porter préjudice à cette industrie très lucrative.

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !