Casino News

Les anti-casinos parisiens passent à l’attaque !

Melissa Herrera 19 mai 2015 - 03:20:50
paris vue tour eiffel

Il y a quelques semaines, nous évoquions avec vous le projet du gouvernement français d’implanter un ou plusieurs casinos terrestres au cœur de la capitale du pays. Le projet que l’on surnomme « La mission Duport », en référence à l’ancien préfet de région Jean-Pierre Duport en charge de cet épineux dossier, fait grand débat dans l’industrie des jeux d’argent. En effet, ce projet de casinos parisiens ferait de l’ombre à celui d’Enghien-les-Bains, le seul établissement de ce genre dans toute l’Île-de-France.

Un combat acharné…

« […] la municipalité de Paris n’a pas donné d’avis tranché sur la question, mais selon les dires de la presse, ce projet devrait rapporter la coquette somme annuelle de 15 à 20 millions d’euros à la ville.»

La bataille fait rage autour de ce projet. En effet, au milieu du mois d’avril, ce fut au tour du maire d’Enghien-les-Bains, Philipe Sueur, de déclarer la guerre en s’exprimant dans la presse. Il avait alors déclaré que l’ouverture d’un casino parisien entraînerait tout simplement la mort de celui de sa commune et aurait également des impacts considérables sur l’économie de sa municipalité. En effet, l’établissement de jeu de la station thermale reverse 11 % de son chiffre d’affaires annuel à la ville. Si un casino ouvrait en plein cœur de Paris, les joueurs parisiens qui ont l’habitude de traverser le périphérique pour se rendre dans la commune du Val-d’Oise préféreraient probablement jouer directement dans la capitale.

Mais l’offensive ne s’arrête pas là puisqu’ au début du mois de mai, ce fut au tour de Jean-Christophe Tirat, le secrétaire fédéral FEC FO du personnel du casino d’Enghien-les-Bains, de déclarer dans les médias qu’il lançait une pétition en ligne contre ce projet, en ajoutant qu’il invitait l’ensemble des Enghiennois à la signer afin que ce dernier ne voie jamais le jour. Rappelons que l’établissement de jeux d’Enghien emploie actuellement 700 salariés.

…pour de très gros enjeux !

Le 06 mai dernier, Matignon a accueilli les délégués Force ouvrières de la section Casinos et cercles de jeu afin d’évoquer, ensemble, les conséquences de ce dossier. Ces derniers ont, bien évidemment, souligné l’impact négatif que ce projet aurait sur le casino et le personnel d’Enghien-les-Bains, mais également sur le risque de constater une augmentation de la dépendance aux jeux d’argent pour les parisiens.

À quelques jours de la publication de ce rapport, les représentants FO sont ressortis plutôt confiants de cette entrevue puisque Jean-Christophe Tirat a déclaré que l’aboutissement de ce projet prendrait en compte beaucoup d’éléments, à commencer par le devenir des salariés des quelques cercles de jeux parisiens encore présents dans la capitale mais encore l’impact économique généré par la construction de cercles de jeux vis-à-vis de la municipalité d’Enghien-les-Bains.

Malgré tout, il se murmure que trois établissements sont susceptibles de voir le jour dans la capitale. En revanche, afin de ne pas porter préjudice au casino d’Enghien, ces derniers ne devraient pas être implantés dans le nord de la ville. De plus, dans l’attente du rapport de Jean-Pierre Duport, la municipalité de Paris n’a pas donné d’avis tranché sur la question, mais selon les dires de la presse, ce projet devrait rapporter la coquette somme annuelle de 15 à 20 millions d’euros à la ville. Difficile donc de ne pas prendre parti pour ce projet !

Cet article vous a plu ?
Faites-le savoir !